Hanoï (VNA) - Natalie Compton, rédactrice au journal Washington Post, a exprimé ses impressions particulières sur les services touristiques au Vietnam.

Le Washington Post fait l'eloge des services touristiques au Vietnam hinh anh 1Pilgrimage Village Boutique Resort & Spa à Hue. Photo: Natalie Compton 

 
Economiser avec l’hôtel-boutique 
 
Natalie Compton a suivi les conseils de Katie Carew, conseillère en voyages de luxe du Travel Edge Network, qui lui a dit : "Que vous soyez à New York, en Suisse ou au Vietnam, l'hôtel le plus haut de gamme est à peu près le même prix à travers le monde… Les chaînes locales offrent même de meilleures offres que les internationales".
 
Au Vietnam, Natalie Compton a expérimenté les trajets en train de nuit de Ho Chi Minh-Ville à Hanoï. Elle a eu accès à une large gamme de services au Vedanā Lagoon Resort & Spa près de Da Nang, où les villas sur pilotis coûtaient un peu plus de 200 dollars par nuit. Elle est allée au Pilgrimage Village Boutique Resort & Spa à Hue. À l'enregistrement, le personnel lui a donné un petit dessert au tapioca et à la banane, une tasse de thé au gingembre et une serviette rafraîchissante. Sa chambre "Deluxe Double", à quelques pas de la piscine et de son bar, coûtait 96 dollars et comprenait un petit-déjeuner buffet, du tai-chi et du yoga le matin et un bon de 30 minutes pour le spa.
 
Des services de santé locaux de qualité
 
Natalie Compton avait besoin d'un autre type de spa après près de deux semaines à arpenter les villes saturées d'humidité. Pour faire face à sa poussée d'acné, elle a cherché sur Google Maps "spa médical" à Hanoï et a pris un rendez-vous le jour même avec un dermatologue. Pour 21 dollars, elle a eu une consultation, bénéficié d'un traitement d'une heure par une infirmière praticienne qui a  massé son visage, d'un nettoyage des pores, d'un masque et elle a terminé sa séance avec de la luminothérapie LED.
 
Dîner de classe mondiale pour une facture de milieu de gamme
 
A Ho Chi Minh-Ville, Natalie Compton a jeté son dévolu sur le restaurant Anan où le menu dégustation de 10 plats coûte 100 dollars, soit 4 fois moins que les mêmes prestations dans un restaurant en Californie. 

Alors que les restaurants haut de gamme s'adressent aux personnes fortunées, la cuisine de rue et les magasins familiaux voient se côtoyer toutes les couches sociales, des plus pauvres aux plus riches, dit Dao. "Vous trouverez des personnes richissimes manger dans des endroits bon marché parce que la qualité est tout simplement la meilleure", a-t-elle déclaré.

Au Vietnam, on dit que la nourriture de rue est très abordable. Après son dîner à l'Anan, Natalie Compton envisage d'aller dans des bars réputés où les prix moyens des cocktails vont de 5 à 6 dollars ; l'équivalent à Washington D.C. serait de 14 dollars.
 
Des circuits privés qui ne sont pas réservés aux touristes fortunés
 
Pour 25 dollars, Natalie Compton a participé à une visite de groupe à Hanoï et elle a dégusté des plats délicieux dans sept endroits qu’elle n'aurait jamais pu trouver par elle-même.

Un circuit privé à Hue lui a coûté 65 dollars et comprenait le transport depuis et vers l’hôtel, des repas dans des endroits où le célèbre chef cuisinier, auteur et animateur de télévision américain Anthony Bourdain avait mangé. "Je n'avais pas l'impression d'être une touriste ; je me sentais comme une célébrité", a-t-elle déclaré. -CPV/VNA