Hanoi (VNA) - Le décret N°86/CP du gouvernement, entré en vigueur le 1er août, devrait stimuler les investissements dans l’éducation grâce à une nouvelle réglementation permettant aux écoles à capitaux étrangers d’inscrire davantage d’élèves vietnamiens.

Des élèves à la British International School Hanoi. Photo: nordangliaeducation.com

Le décret a porté le plafond du taux des élèves vietnamiens aux écoles maternelles, écoles primaires, collèges et lycées à 50% par rapport aux quotas précédents de 10% pour le primaire et 20% pour le secondaire du premier cycle et le secondaire du second cycle.

Troy Griffiths, directeur général adjoint de la société immobilière Savills Vietnam, a estimé qu’avec une population de plus de 94 millions d’habitants dont la majorité est jeune, le Vietnam disposent des atouts pour développer le secteur de l’éducation.

Il a noté que Hô Chi Minh-Ville figure jusqu’à présent parmi les 27 villes du monde qui abritent plus de 50 écoles internationales, ajoutant que cela reflète le grand attrait du marché de l’éducation vietnamien.

La limite sur le nombre des incriptions vietnamiennes était autrefois un obstacle à l’apport de capitaux étrangers à secteur, a-t-il déclaré, saluant le nouveau décret comme une grande opportunité pour les investisseurs de construire des écoles internationales au Vietnam.

Le secteur de l’éducation et de la formation recense 437 projets d’investissement direct étranger (IDE) totalisant 4,3 milliards de dollars, selon les chiffres du Département de l’investissement étranger du ministère du Plan et de l’Investissement.

Durant les neuf premiers mois de cette année, 46 projets ont été autorisés avec un fonds enregistré total de 51 millions de dollars, confirmant l’attrait de ce marché juteux.

La plupart des investissements ont été injectés dans le domaine de l’enseignement des langues étrangères, en particulier l’anglais. Hanoi et Hô Chi Minh-Ville comptent environ 450 centres de langue anglaise.

Les rapports de Savills Vietnam ont montré qu’une série d’opérations de fusions et acquisitions se sont déroulées dans ce secteur. Le britannique Cognita a acquis l’Ecole internationale de Hô Chi Minh-Ville et l’Ecole internationale Saigon Pearl, alors que le hongkongais Nord Anglia a acheté la British International School (BIS).

L’afflux de capitaux promet d’augmenter encore dans les temps à venir lors que le pays a besoin des environnements d’apprentissage répondant aux normes internationales et devrait ouvrir plus ce secteur aux investisseurs étrangers, selon les experts. – VNA