Le chef de la Commission de l’Economie du Comité central du Parti, Nguyen Van Binh (droite) et l'ambassadeur australien pour l'environnement Patrick Suckling. Photo: VNA


Hanoi (VNA) - Le Vietnam souhaite coopérer avec les pays développés en général et l'Australie en particulier en ce qui concerne la réponse au changement climatique, a déclaré le 16 août le chef de la Commission de l’Economie du Comité central du Parti, Nguyen Van Binh.

Lors d’une rencontre, jeudi à Hanoi, avec l'ambassadeur australien pour l'environnement Patrick Suckling, Nguyen Van Binh a souligné que le Vietnam accordait toute l'attention voulue au développement rapide et durable.

Le pays a été conscient des risques et des défis causés par le changement climatique, a indiqué M. Binh, notant que le Vietnam a joué un rôle constructif dans les cadres mondiaux tels que l’Agenda de développement durable des Nations Unies 2030 et l'accord de Paris sur le changement climatique.

Dans le même temps, le Vietnam a publié des politiques et des préconisations pour faire face efficacement aux conséquences du changement climatique, a-t-il ajouté.


Il a déclaré que le Vietnam travaillait à diversifier les sources d'énergie, à augmenter la part des énergies renouvelables et des nouvelles énergies vers une structure plus durable, à garantir la sécurité énergétique, contribuant ainsi à protéger l'environnement et à promouvoir le développement durable.


Pour sa part, Patrick Suckling a accordé une grande importance au développement socio-économique du Vietnam et aux progrès réalisés dans le partenariat stratégique entre le Vietnam et l'Australie, notamment dans les domaines du commerce et de l'investissement.

Le Vietnam est l'un des pays les plus durement touchés par le changement climatique, a-t-il déclaré, suggérant que le pays déploie des politiques appropriées, notamment en matière d'énergie durable, afin de s'adapter et de minimiser l'impact négatif du phénomène.

Partageant les modèles australiens de lutte contre le changement climatique, l'ambassadeur a souligné que le développement des énergies propres et durables constitue une étape importante dans la réduction de la pollution environnementale et une solution qui correspond au potentiel du Vietnam. –VNA