Des membres de la délégation intersectorielle du Vietnam chargée de présenter le premier rapport national du Vietnam sur l’application de la Convention contre la torture.          Photo : VNA

 

Genève (VNA) – Le Vietnam s’engage à prévenir et sanctionner tous les actes liés à la torture pour une application efficace de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, en fonction de ses conditions et de sa situation, selon le général de corps d’armée Le Quy Vuong.

Le général Le Quy Vuong, vice-ministre de la Sécurité publique, est le chef d’une délégation intersectorielle du Vietnam chargée de présenter le premier rapport national du Vietnam sur l’application de cette convention au Comité des Nations Unies contre la torture. Ce rapport a été présenté le 14 novembre lors de la 65e session du Comité des Nations Unies contre la torture, tenue du 12 novembre au 7 décembre à Genève.

Dans son discours prononcé le 15 novembre devant le Comité des Nations Unies contre la torture, Le Quy Vuong a fait part des réalisations remarquables de son pays dans la prévention et la lutte contre la torture, avant de présenter de nouvelles informations depuis la soumission du rapport national en décembre 2017.

Selon lui, le gouvernement vietnamien a décidé d’élaborer et publier un plan concernant la vulgarisation du contenu de la Convention contre la torture afin d’aider les Vietnamiens à mieux comprendre ce sujet. Le Vietnam a activement coopéré avec des partenaires étrangers dans ce domaine, à travers des échanges d’informations et d'expériences ainsi que par la participation à des conférences et colloques internationaux.

Le Comité des Nations Unies contre la torture a recommandé au Vietnam de poursuivre ses efforts dans l’amélioration de ses politiques et d’inviter des rapporteurs spéciaux du Conseil des droits de l’homme… La délégation vietnamienne a pris note des recommandations au service de définition des orientations pour une meilleure application de la Convention dans les temps à venir.

A cette occasion, le vice-ministre Le Quy Vuong a réaffirmé le fort engagement de Hanoï de respecter et protéger les droits de l’homme, de réaliser des avancées solides dans la prévention et la lutte contre les violations des droits de l’homme, la torture en particulier.

La Convention contre la torture est l'une des neuf conventions fondamentales des Nations Unies relatives aux droits de l'homme. Elle a été adoptée le 10 décembre 1984 et est entrée en vigueur le 26 juin 1987. Le Vietnam a signé la convention le 7 novembre 2013. Le 28 novembre 2014, l'Assemblée nationale du Vietnam l'a ratifiée. Le 17 mars 2015, elle est entrée en vigueur au  Vietnam.

Lors de cette 65e session, le Comité des Nations Unies contre la torture étudie des rapports de six pays membres de la Convention, dont le Vietnam. Le Comité contre la torture regroupe 10 experts indépendants chargés de superviser la mise en œuvre de la Convention par les États membres.-VNA