Bruxelles (VNA) – Dans le contexte du commerce international confronté à de nombreux écueils, le Vietnam est déterminé à créer un environnement des affaires et de l’investissement ouvert, a déclaré le vice-ministre vietnamien de l’Industrie et du Commerce, Trân Quôc Khanh.

Le vice-ministre vietnamien de l’Industrie et du Commerce, Trân Quôc Khanh lors du colloque. Photo: VNA


Le Vietnam salue tous les investisseurs, les hommes d’affaires européens venant faire des affaires au Vietnam, a-t-il affirmé mardi 18 septembre lors d’un colloque de haut niveau sur l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Vietnam (EVFTA) à Bruxelles.

L’Accord de libre-échange UE-Vietnam (EVFTA) entre le Vietnam et 28 États membres de l’UE, qui est un accord global et équilibré sur les avantages pour le Vietnam et l’UE promet d’accélérer les relations commerciales et d’investissement entre ces deux pays.

L’accord comporte toutes les dispositions essentielles du nouveau système juridictionnel des investissements pour les négociations européennes sur les échanges et les investissements, proposé par la Commission européenne.

Vue du colloque, le 18 septembre à Bruxelles. Photo: VNA


L’ambassadeur du Vietnam en Belgique, chef de la Mission du Vietnam auprès de l’UE, Vu Anh Quang, a déclaré que le Vietnam et l’UE partageaient les mêmes points de vue sur le multilatéralisme dans le maintien des relations et le droit international.

Il estimait que l’EVFTA créerait un cadre juridique pour le libre-échange entre le Vietnam et l’UE et ferait partie de l’Accord-cadre global de partenariat et de coopération entre le Vietnam et l’UE.

Peter Berz, chef d’unité de la Direction générale du commerce de la Commission européenne chargé des relations commerciales avec l’Asie du Sud et du Sud-Est, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, s’est rassuré sur la qualité du traité qui devrait satisfaire tous les pays membres de l’UE.

Une fois signés et mis en œuvre, l’accord de protection des investissements et le nouvel accord commercial entre l’UE et le Vietnam, constitueront un modèle pour les accords de libre-échange entre le Vietnam et d’autres partenaires dans l’avenir, a estimé Peter Berz.

L’UE est actuellement le 3e partenaire commercial du Vietnam et l’un de ses deux plus grands marchés à l’export. Les échanges commerciaux bilatéraux sont passés de 4,1 milliards de dollars en 2000 à 50,4 milliards de dollars en 2017.  – VNA