Le président de la Commission des relations extérieures de la Chambre des députés, ancien ministre des Affaires étrangères, Lubomir Zaoralek. Photo: AFP/VNA

Prague (VNA) – Le chargé d’affaires de l’ambassade du Vietnam en République tchèque, Mme Tran Thanh Huong, a remis le 2 juillet une note diplomatique à Martin Klepetko, chef du Département d’Asie-Pacifique du ministère tchèque des Affaires étrangères pour exprimer l’inquiétude profonde devant les paroles d’un député tchèque.

Lubomir Zaoralek, président de la Commission des relations extérieures de la Chambre des députés, ancien ministre des Affaires étrangères, lors d’une réunion de la commission tenue le 21 juin, a pris la parole affectant les relations entre le Vietnam et la République tchèque et aussi la communauté des Vietnamiens résidant dans ce pays.

La note diplomatique a affirmé que le Vietnam et la République tchèque entretenaient une bonne relation d’amitié et de coopération multiforme et que la communauté des Tchèques d’origine vietnamienne était reconnue en tant que l’une des ethnies minoritaires de la République tchèque. Ceux-ci contribuent activement au développement socio-économique du pays de résidence.

«Le Vietnam réfute les avis de Lubomir Zaoralek qui affectent les relations Vietnam-République tchèque et la communauté des Vietnamiens résidant en République tchèque », a souligné la note diplomatique.

Répondant à la note diplomatique de l’ambassade du Vietnam, Martin Klepetko a affirmé que les avis de Lubomir Zaoralek n’étaient pas le point de vue du ministère des Affaires étrangères et du gouvernement tchèques. Il a indiqué que la réunion de la commission des relations extérieures de la Chambre des députés était une réunion ouverte et les avis de Lubomir Zaoralek ont été rendus publics par certains journaux.

Ces derniers jours, la communauté des Vietnamiens résidant en République tchèque ont exprimé leur mécontentement face aux avis négatifs sur le Vietnam de Lubomir Zaoralek. De plus, des intellectuels, des hommes politiques, des entrepreneurs, des résidents vietnamiens…ont partagé le même point de vue en précisant que les avis de Lubomir Zaoralek ne reflétaient pas justement la situation de la communauté des résidents vietnamiens en République tchèque. -VNA