Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Hue (debout) lors de sa séance de travail avec le ministère des Finances, le 28 février. Photo : VGP

Hanoï (VNA) – Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Hue a travaillé jeudi après-midi avec le ministère des Finances et d’autres organes concernés sur la situation financière des entreprises à participation étrangère.

La séance de travail a également été consacrée aux privilèges fiscaux et financiers dont ces entreprises bénéficient.

Selon un rapport du vice-ministre des Finances Huynh Quang Hai, le Vietnam compte actuellement environ 21.400 entreprises à participation étrangère, soit 3% du nombre total des entreprises. En 2017, leur chiffre d’affaire a connu une croissance annuelle de 28%. Cependant, ces trois dernières années, plus de 50% de ces entreprises ont déclaré des résultats négatifs.

« Cela pose une question importante », a indiqué le ministre des Finances Dinh Tien Dung, avant d’insister sur la nécessité des études et évaluations plus profondes.

Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Hue a souligné l’importance d’un mécanisme plus performant au service de la gestion des entreprises à participation étrangère. Selon lui, l’objectif est toujours d’augmenter les investissements étrangers mais la sélection est nécessaire. Il est important d’accorder des privilèges aux investisseurs tout en garantissant les recettes budgétaires. -VNA