Le gouvernement fait des efforts pour contrôler le niveau général des prix. Photo : VNA
 

Hanoï (VNA) - Selon le Département général des statistiques, si la météo reste dans les normales de saison et le cours de l’électricité n’augmente pas, l’objectif d’un taux d’inflation à moins de 4% cette année sera réalisable.

L’indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 3,79% en moyenne pendant les neufs premiers mois de l’année par rapport à la même période de 2016.

Selon Vu Thi Thu Thuy, cheffe du Département des statistiques des prix, cette hausse de l’IPC a été causée par l’augmentation des prix des services hospitaliers, des frais de scolarité dans quelques régions, et des prix de plusieurs matières premières comme le carburant, le fer et l’acier.

De plus, des catastrophes naturelles ont provoqué de graves dommages dans les provinces centrales en août et en septembre et n’ont pas aidé à contrôler l’inflation.

En revanche, la baisse des prix des denrées alimentaires comme la viande de porc, la volaille, etc. (- 2,32% par rapport à la même période de 2016) est un facteur important du ralentissement de la hausse de l'IPC.

D'après Vu Thi Thu Thuy, d'ici la fin de l'année, la hausse des prix de l'essence et des produits alimentaires sera à l’origine de l’augmentation de l’IPC. Cependant, selon le Département général des statistiques, l’IPC de l’année se maintiendra en dessous de la barre des 4%.

Afin d’atteindre l’objectif d’une croissance économique de 6,7% et d'un taux d’inflation de moins de 4% en 2017, le Département général des statistiques propose au gouvernement de ne pas augmenter le prix de l’électricité cette année.

Selon Nguyên Bich Lâm, chef du Département général des statistiques, le gouvernement devrait tenir compte de tous les facteurs  (prix des carburants, effets négatifs de cette hausse sur la vie des habitants, indice des prix à la consommation, croissance du PIB…) pour fixer le nouveau prix de l’électricité tout en maintenant l’objectif d’un IPC inférieur à 4%.-CVN/VNA