Le 8ème Sommet entre la Banque mondiale et Singapour sur le financement des infrastructures. Photo: www.channelnewsasia.com

Singapour (VNA) - Lors du 8ème Sommet entre la Banque mondiale et Singapour sur le financement des infrastructures, organisé jeudi 5 avril à Singapour, le Vietnam a partagé ses expériences en matière d’accélération de la mise en œuvre des projets sous forme de PPP et d’attrait des investissements dans ce secteur.

« Le gouvernement vietnamien s’engage à maintenir un environnement d’affaires stable, à créer un cadre juridique favorable ​en perfectionnant ses textes juridiques sur les projets sous forme de BOT (Bâtir-Opérer-Transférer) et de partenariat public-privé (PPP) », a déclaré le vice-ministre des Finances Tran Xuan Ha, chef de la délégation vietnamienne participant à ce sommet.

Dans son discours d’ouverture, le ministre singapourien des Finances, Heng Swee Keat, a appelé les pays membres de l’ASEAN à redoubler leurs efforts pour attirer plus de capitaux privés dans le développement des infrastructures.

Il a cité un rapport de la Banque asiatique de développement (BAD) selon lequel, pour la période de 15 ans allant de 2016 à 2030, les besoins d'investissements de l'ASEAN pour les infrastructures sont estimés à 2,8 billions de dollars américains, ou 184 milliards de dollars américains par an. Le ministre singapourien a souligné que l’ASEAN devrait accroître la visibilité de ses opportunités et projets d'investissement.

"Les opportunités sont grandes mais beaucoup de travail est nécessaire pour ​faire du financement des infrastructures de l’ASEAN ​une catégorie d'actif", a déclaré Heng Swee Keat.

​Il a ensuite proposé trois mesures pour mieux exploiter le marché des capitaux privés pour le financement des infrastructures : améliorer la transparence, la solvabilité et diversifier les données sur les opportunités et projets d’investissement ​dans la région.

Les ministres de l'ASEAN participant au Sommet ont également souligné la nécessité d’établir un cadre juridique favorable et de lancer des engagements à long terme pour créer de meilleures conditions aux investisseurs.

Ils ont appelé les institutions financières internationales, y compris la Banque mondiale et la Banque asiatique de développement, à soutenir leurs pays dans le transfert de technologies et l’amélioration de leurs capacités de préparation, d’expertise et de mise en œuvre des projets. -VNA