Le Vietnam expérimente les assurances agricoles

Le plan d'expérimentation d'assurances agricoles durant la période 2011-2013 a été élaboré par le ministère de l'Agriculture et du Développement rural (MADR) en suite de la décision 315 du Premier ministre du 1er mars 2011.
Le plan d'expérimentation d'assurances agricoles durant la période 2011-2013 a été élaboré par le ministère de l'Agriculture et du Développement rural (MADR) en suite de la décision 315 du Premier ministre du 1er mars 2011.

Selon le plan, sept provinces que sont Nam Dinh, Thai Binh (Nord), Nghê An, Hà Tinh et Binh Thuân (Centre), An Giang et Dông Thap (Sud) sont concernées par l’expérimentation d’une assurance pour la riziculture. Les provinces de Bac Ninh, Hai Phong, Hanoi, Vinh Phuc (Nord), Nghê An, Thanh Hoa, Binh Dinh (Centre), ainsi que Dông Nai et Binh Duong (Sud), ont été retenues pour l’essai d’une autre pour l’élevage - volailles et bétail. Enfin, celles de Bên Tre, Soc Trang, Bac Liêu, Trà Vinh et Cà Mau (Sud), l’ont été pour une assurance en aquiculture - poissons tra et basa, crevettes et crevettes à pattes blanches.

La garantie est applicable en cas de sinistres dus aux calamités naturelles ou aux épizooties ayant entraîné une perte de 20% du parc total de volailles ou de porc, de 25% de la production de riz, et de 30% de la production de poissons et de crevettes. En cas de réalisation des mêmes risques entraînant une destruction totale obligatoire, l'assurance couvre la totalité des pertes.

Trois compagnies d’assurances ont été retenues pour la mise en oeuvre de ce plan, la Compagnie générale d’assurance Bao Viêt, la Compagnie générale d’assurances générales Bao Minh et la Compagnie générale de réassurance nationale du Vietnam (Vinare).

Un an après cette décision 315, de premières polices pour la riziculture ont été signées par 22.000 exploitants de la province de Nghê An (Centre), choisie en tant que pionnier des sept provinces concernées par le plan, pour un montant assuré total de 160 milliards de dôngs. C’est la Compagnie d’assurance Bao Viêt Nghê An, du groupe Bao Viêt, qui assurent ces foyers, après avoir organisé plusieurs séminaires pour sensibiliser les agriculteurs sur les conditions à réunir pour être assuré, ce en application d’une circulaire 47 du MADR définissant les processus de la production qui conditionnent le bénéfice d’une police. Processus incontournables car seuls ceux-ci permettent une liquidation objective et précise des indemnités en cas de sinistre...

Développer des assurances spécifiques à l'agriculture est important pour le Vietnam, d’abord en raison des risques considérables qu’encourt la production nationale tous segments confondus, mais aussi de la place conséquente que l’agriculture tient au sein de l’économie nationale.

Selon les estimations des responsables des services provinciaux de l'agriculture et du développement rural, le recours aux assurances est particulièrement bienvenu vu la conjoncture de calamités naturelles et d’épizooties à la hausse. Toutefois, le recours à celles-ci doit être mieux aménagé car, si pour l’instant ces assurances concerne les exploitations moyennes, ce sont de fait celles les plus modestes qui en ont particulièrement besoin...

Bien que la contribution de l'agriculture au Produit intérieur brut (PIB) ait tendance à baisser -restructuration économique oblige-, elle conserve une grande incidence sur le plan socioéconomique, d’autant que 70% de la population rurale vit de celle-ci. Or, actuellement, seul 1% des exploitations sont assurées. Il faut donc développer les assurances agricoles afin de mieux couvrir les aléas de l’activité des agriculteurs, y compris de ceux résultant de l'instabilité du marché mondial. – AVI

Voir plus