Hanoi (VNA) - Vietnamiens et Britanniques ont mené mercredi 2 janvier à Hanoi leur consultation politique au niveau des vice-ministres des Affaires étrangères.
 
Lors de la consultation politique au niveau des vice-ministres des Affaires étrangères entre le Vietnam et le Royaume-Uni, le 2 janvier à Hanoi. Photo : VNA

Cet événement est présidé par le vice-ministre vietnamienne des Affaires étrangères, Bui Thanh Son, et le ministre d’État pour l’Asie et le Pacifique de l’Office des Affaires étrangères et du Commonwealth du Royaume-Uni, Mark Field.

Les deux parties ont échangé et se sont mises d’accord sur des orientations et des mesures concrètes pour développer le partenariat stratégique entre le Vietnam et le Royaume-Uni de manière plus intensive, pratique et efficace, notamment dans les domaines: politique et diplomatie, sécurité et défense, commerce et investissement, éducation et formation, lutte contre le changement climatique, et  tourisme.

Concernant les relations bilatérales, Bui Thanh Son a affirmé que le Vietnam attache toujours de l’importance à la consolidation et au développement de sa coopération avec le Royaume-Uni, membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, qui joue un rôle important dans les dossiers régionaux et mondiaux.

Les deux parties ont convenu d’intensifier les échanges de délégations et les réunions régulières entre les hauts dirigeants des deux pays, de continuer à mettre en œuvre efficacement le mécanisme du dialogue stratégique sur la diplomatie, la sécurité et la défense, et à renforcer leur collaboration dans les enceintes multilatérales, en particulier l’ONU.

Appréciant les progrès accomplis par le Vietnam en matière de développement socio-économique et d’intégration internationale durant ces dernières années, Mark Field a souligné que la coopération dans le commerce et l’investissement demeure l’un des piliers du partenariat stratégique entre le Vietnam et le Royaume-Uni.

À l’heure actuelle, le Royaume-Uni est l’un des principaux partenaires commerciaux du Vietnam en Europe. 

Les échanges bilatéraux ont atteint 6,1 milliards de dollars en 2017, soit une hausse de 9,5% par rapport à l’année précédente. Le commerce bilatéral s’élevait à 6,2 milliards de dollars entre janvier et novembre 2018, en hausse de 10,1% en glissement annuel. 

Le Vietnam a attiré 283.000 arrivées de touristes britanniques en 2017 et 276.000 au cours de 11 premiers mois de l’an dernier.

Les deux parties ont convenu de maintenir des liens étroits pour assurer la continuité des relations bilatérales en matière de commerce et d’investissement après la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

La partie vietnamienne a affirmé créer toutes les conditions favorables permettant aux entreprises britanniques de faire des affaires efficaces au Vietnam, dans les domaines dans lesquels le Royaume-Uni excelle et dont le Vietnam a besoin tels que l’énergie, la santé et l’environnement.

Les deux parties ont convenu d’intensifier leur coopération dans le domaine de l’éducation en renforçant les échanges et la connexion entre universités et instituts de recherche des deux pays. À l’heure actuelle, 12.000 Vietnamiens poursuivent leurs études au Royaume-Uni.

Mark Field a salué les récents développements positifs dans la coopération entre les ministères de la Défense des deux pays, confirmant que le Royaume-Uni continuera à se coordonner avec la partie vietnamienne dans la mise en œuvre effective des mécanismes de coopération bilatérale en matière de défense sur la base du protocole d’accord de coopération entre les deux ministères de la Défense.

Le ministre d’État pour l’Asie et le Pacifique de l’Office des Affaires étrangères et du Commonwealth du Royaume-Uni a indiqué que son pays continuerait d’assister le Vietnam dans sa participation aux activités de maintien de la paix de l’ONU.

Sur la coopération en matière de sécurité, les deux parties se sont engagées à poursuivre leur étroite coordination dans la lutte contre la corruption, le crime organisé, le trafic des êtres humains et le trafic des espèces sauvages.

Dans le cadre de la consultation politique, Bui Thanh Son et Mark Field ont également échangé leurs points de vue sur des questions régionales et internationales d’intérêt commun. Ils se sont accordés sur l’importance d’améliorer l’efficacité de la gouvernance mondiale, de la connectivité régionale et du droit international.

En ce qui concerne la question de la Mer Orientale, les deux parties ont affirmé que les différends devaient être résolus par des moyens pacifiques, conformément au droit international, en particulier la Convention de l’ONU sur le droit de la mer de 1982, et ont souligné le rôle de plus en plus important de l’ASEAN dans le maintien de la paix et de la stabilité régionales. -VNA