Hanoi (VNA) – Le Vietnam et le Myanmar ont publié une déclaration commune à l’issue de la visite officielle du 19 au 20 avril au Vietnam de la conseillère d’Etat du Myanmar, ministre des Affaires étrangères et ministre du Cabinet de la Présidence, Aung San Suu Kyi.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc et la conseillère d’Etat du Myanmar, Aung San Suu Kyi. Photo : VNA

 

Durant son séjour au Vietnam, la dirigeante birmane s’est entretenue avec le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, a rendu une visite de courtoisie au secrétaire générale du Parti communiste du Vietnam (PCV) Nguyên Phu Trong, et a eu une entrevue avec la présidente de l’Assemblée nationale, Nguyên Thi Kim Ngân.

Les dirigeants des deux pays ont reconnu que les relations d’amitié traditionnelle et de coopération étroite entre le Vietnam et le Myanmar ont été construites par le Président Hô Chi Minh et le général Ong San et cultivées par les générations de dirigeants et d’habitants vietnamiens et birmans.

La dirigeante birmane et le Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc se sont félicités de l’établissement du partenariat intégral en août 2017. Ils ont convenu de renforcer ce partenariat dans tous les domaines, de l’économie à l’éducation en passant par la culture et la société.

Considérant que les échanges entre les deux partis au pouvoir constituent un pilier important des relations bilatérales, Vietnamiens et Birmans souhaitent signer rapidement un plan d’action, période 2018-2023, pour matérialiser leur partenariat intégral.

Les deux parties ont pris note des progrès considérables de leur coopération économique. En effet, la valeur du commerce bilatéral a atteint 830 millions de dollars en 2017, soit une hausse de 51% par rapport à 2016. Les deux pays se sont fixé pour objectif de porter ce chiffre à un milliard de dollars.

Le Vietnam est devenu le 7e plus grand investisseur étranger au Myanmar, avec 17 projets totalisant 2,1 milliards de dollars. Les deux parties se sont accordées sur la nécessité de favoriser les affaires des investisseurs vietnamiens et birmans dans chaque pays.

Sur le plan de la défense et de la sécurité, Vietnamiens et Birmans se sont engagés à mettre en oeuvre efficacement les accords bilatéraux et multilatéraux les impliquant.

Ils ont décidé de renforcer les échanges financiers tout en collaborant plus étroitement dans les services financiers. Mais ils souhaitent également renforcer la coopération dans les télécommunications, les énergies, l’industrie gazo-pétrolière. Vietnamiens et Birmans ont par ailleurs évoqué la possibilité de partager des infrastructures.

Le Vietnam et le Myanmar se sont engagés à collaborer étroitement au sein des mécanismes de coopération de la sous-région du Mékong, y compris ceux impliquant le Japon, la République de Corée, l’Inde et la Chine.

Le Vietnam encourage le Myanmar à devenir bientôt membre officielle de la Commission du Mékong.

Les dirigeants des deux pays se sont engagés à œuvrer ensemble en vue de donner à l’ASEAN une position centrale dans l’architecture sécuritaire régionale.

Enfin, ils ont confirmé l’importance du maintien de la paix, de la stabilité, de la liberté de navigation maritime et aérienne dans la région. – VNA