Le Vietnam et la France ont des potentiels de croissance commerciale

Il reste encore beaucoup de place pour que les échanges commerciaux entre le Vietnam et la France se développent, a déclaré le ministre de l'Industrie et du Commerce Nguyen Hong Dien.
Hanoï, 28 février (VNA) – Il reste encore beaucoup de place pour que les échanges commerciaux entre le Vietnam et la France se développent, a déclaré le ministre de l'Industrie et du Commerce Nguyen Hong Dien au ministre délégué auprès de la Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères de la République française, chargé du Commerce extérieur, de l'Attractivité et des Français de l’étranger, Olivier Bechtlors, lors d'une séance de travail le 28 février à Hanoï.
Le Vietnam et la France ont des potentiels de croissance commerciale ảnh 1Le ministre de l'Industrie et du Commerce Nguyen Hong Dien.  Photo : VNA

La réunion s'est concentrée sur les moyens de renforcer les relations économiques, commerciales et d'investissement bilatérales dans le contexte où les deux pays célèbrent cette année le 10e anniversaire du partenariat stratégique et le 50e anniversaire des relations diplomatiques.

Le ministre Nguyen Hong Dien a déclaré que l'accord de libre-échange UE-Vietnam (EVFTA) et l'accord de protection des investissements UE-Vietnam (EVIPA) seront importants pour renforcer davantage les liens économiques, commerciaux et d'investissement entre le Vietnam et la France.

Afin d'améliorer encore l'efficacité de l'EVFTA, le Vietnam souhaite recevoir le soutien technique de la France dans le processus, a-t-il déclaré, suggérant que les unités techniques des deux parties continuent de travailler en étroite collaboration pour dégager des obstacles lors de la mise en œuvre, respectent sérieusement les engagements pris en l'EVFTA, afin de garantir son efficacité et ses résultats les plus élevés possibles.

Selon lui, les économies du Vietnam et de la France sont complémentaires. Le Vietnam est fort dans l'agriculture, l'aquaculture, le textile et l'habillement, le cuir et la chaussure, les meubles en bois, les composants électroniques et les biens de consommation, ainsi qu'un grand marché avec près de 100 millions de personnes, des revenus et un pouvoir d'achat en hausse.

Pendant ce temps, la France possède de nombreux produits et marques de renommée mondiale dans les domaines de l'ingénierie mécanique, de l'aérospatiale, des machines, de l'automobile, des chemins de fer, des produits chimiques, des produits pharmaceutiques et des biens de consommation pour lesquels le Vietnam a une forte demande. Par conséquent, les deux parties doivent aider leurs entreprises à saisir les informations sur le marché, à organiser des activités de promotion commerciale et à établir des relations commerciales efficaces pour les communautés d'affaires, a-t-il déclaré.

Le ministre vietnamien a suggéré que la France aide davantage le Vietnam à soutenir l'industrie, la fabrication, l'ingénierie mécanique, les nouveaux matériaux, la métallurgie et la chimie.

Selon lui, les entreprises françaises pourraient coopérer avec des partenaires vietnamiens dans les domaines des énergies renouvelables, de l'énergie respectueuse de l'environnement, de l'utilisation efficace et économique de l'énergie et de la technologie des réseaux intelligents.

Olivier Bechtlors, pour sa part, a salué les efforts du Vietnam en matière de transition énergétique au cours des dernières années. Il a promis que la France poursuivrait son partenariat avec le Vietnam pour aider le pays à surmonter les défis du processus, vers l'objectif de zéro émission nette d'ici 2050.

Les deux parties ont convenu que le Vietnam et la France resteront des partenaires fiables qui se soutiennent mutuellement, contribuant à approfondir leur partenariat stratégique et leur coopération dans d'autres cadres de coopération multilatérale.- VNA
source

Voir plus