Hanoi (VNA) – Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a déclaré que le Vietnam s’efforce de devenir un nouveau tigre économique asiatique, jeudi 11 janvier au Forum économique du Vietnam 2018 à Hanoi.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (centre) au Forum économique du Vietnam 2018, le 11 janvier à Hanoi. Photo : VNA

Le chef du gouvernement vietnamien a évoqué dans son allocution devant près de 1.500 délégués les défis à relever pour l’économie nationale dans les années à venir, avant de souligner la nécessité de suivre un nouveau modèle de croissance en s’appuyant sur l’amélioration de la productivité et l’innovation.

Le Vietnam doit profiter au maximum des opportunités, surmonter fermement les défis, maximiser les potentiels de l’économie, à s’efforcer de devenir un nouveau tigre économique de l’Asie, a-t-il indiqué.

Primo, nous devons améliorer la productivité, notamment la productivité totale des facteurs (PTF), car la productivité du Vietnam reste encore faible et demande une attention particulière, a-t-il précisé.

Secundo, nous devons appliquer des mesures scientifiques et technologiques, surtout à certaines des solutions que présente l’industrie 4.0, a poursuivi le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.

Tertio, il est essentiel d’accélérer la restructuration au sein de chaque secteur économique et de chaque entreprise en vue d’améliorer la compétitivité nationale, locale, a-t-il souligné, ajoutant que le gouvernement a soumis cette politique à l’Assemblée nationale en vue d’une résolution à cet égard.

Le chef du gouvernement a constaté à sa satisfaction les performances accomplies par le pays telles qu’elles ont été citées dans de récents rapports des grandes institutions internationales.

Avec un taux de croissance de 6,81%, le Vietnam fait partie du groupe des pays à plus forte croissance de l’Asie et du monde. Le Vietnam a également accéléré les réformes économiques, renforcé la transparence et la lutte contre la corruption, a-t-il fait savoir.

Selon le rapport de septembre 2017 du Forum économique mondial, l’économie vietnamienne a bondi de 5 places en termes d’indice de compétitivité mondial par rapport à 2016, figurant au 55e rang sur les 137 pays pris en compte. 

Le Vietnam se positionne au 68e rang sur 190 économies sur la facilité de faire des affaires et gagne 14 places dans le classement "Doing Business 2018" publié le 31 octobre par le Groupe de la Banque mondiale. 

Le pays a progressé de 11 places en termes d’indice mondial de l’innovation, la note de son secteur bancaire de "stable" à "positif". Le dông vietnamien reste par ailleurs l’une des monnaies nationales les plus stables en Asie, a-t-il noté.  

Le Vietnam a fait un bond de 20 places dans le classement des Nations Unies sur l’indice de développement durable, pour apparaître au 68e rang des 157 pays qui y figurent. – VNA