Hanoi (VNA) – Qualifiés et proposant des services à prix cassés, les établissements médicaux au Vietnam attirent de plus en plus de patients étrangers.
 
Le secteur vietnamien de la santé retient de plus en plus l’attention des étrangers grâce aux technologies médicales de pointe. Photo: CTV/CVN
Chaque année, environ 100.000 étrangers se rendent au Vietnam à des fins médicales. Cette tendance croissante apporte plus d’un milliard de dollars aux établissements médicaux locaux.

Même qualité à prix moindre

Le secteur de l’odontostomatologie se trouve en tête en termes de nombre de patients étrangers et l’Hôpital central d’odonto-stomatologie à Hanoi est la première destination. "Étant donné que le tourisme se développe de plus en plus, il est alors naturel que le nombre d’étrangers et de Viêt kiêu (Vietnamiens résidant à l’étranger) fréquentant notre établissement augmente lui aussi", explique Dàm Van Viêt, chef du Département d’implant dentaire dudit hôpital. Avant d’ajouter que les compétences dont disposent les médecins en la matière n’ont rien à envier à celles de leurs confrères des pays développés et que les équipements sont tout aussi modernes. À quoi s’ajoutent des prix très compétitifs par rapport aux autres pays. "La plupart des services proposés sont nettement moins chers que ceux d’autres pays. De trois à dix fois moins élevés parfois".

O.M, un patient suédois, souffre de graves infections et inflammations du maxillaire supérieur. Durant son séjour au Vietnam, il s’est rendu dans cet hôpital pour une consultation. Ici, on lui a proposé une opération similaire à celle qu’on lui avait suggérée en Suède. La seule différence entre les deux repose exclusivement sur son coût. Tandis qu’une telle opération effectuée au Vietnam coûte 200 millions de dôngs, elle aurait été tarifée cinq fois plus dans son pays natal. C’est ainsi qu’il a décidé de se faire opérer au Vietnam.

En ce qui concerne les nationalités des patients, les Américains sont les plus nombreux, suivis respectivement des Allemands et Australiens. Chaque mois, le Département d’implant dentaire de l’Hôpital central d’odonto-stomatologie à Hanoi reçoit en moyenne sept patients étrangers.

Le traitement contre la stérilité est également un des secteurs attirant de plus en plus d’étrangers. Suivie médicalement dans son pays natal pour tomber enceinte, et après plusieurs années d’essais infructueux, la Russe Podrornaia Marina est enfin devenue mère. Elle s’est rendue avec son mari au Vietnam afin de bénéficier du traitement contre la stérilité proposé par l’Hôpital généraliste Tâm Anh de Hanoi. Le rêve du couple est enfin devenu réalité grâce au professionnalisme et à l’expertise des médecins vietnamiens sur place.

"Beaucoup de patients étrangers choisissent notre programme. Ils ont confiance en la gynécologie vietnamienne. C’est quelque chose dont nous pouvons être extrêmement fiers", indique le maître de conférences, Dr Lê Hoàng, de cet hôpital.

 

L’odontostomatologie constitue le premier secteur en termes de fréquence de patients étrangers suivant des traitements au Vietnam. Photo: NT/CVN
 
La Laotienne Suvarana Ph était atteinte d’un cancer de la thyroïde et les spécialistes de l’Hôpital central d’endocrinologie ont réussi à retirer toute la tumeur. Après le succès de l’opération, elle confie: "Étant au courant de mon état de santé, beaucoup de mes compatriotes m’ont recommandé cet établissement. Depuis des années, je viens ici pour faire des bilans de santé. Les médecins sont très compétents et enthousiastes, les employés dévoués. Je n’ai aucun souci quand je suis ici", se réjouit-elle.

D’après Nguyên Ngoc Thiên, un médecin de l’Hôpital central d’endocrinologie, son établissement accueille souvent des patients de République de Corée, du Laos, et du Cambodge, entre autres, pour des consultations ainsi que des traitements. Certains d’entre eux reviennent régulièrement pour des bilans de santé périodiques.

Les Vietnamiens préfèrent partir à l’étranger

Or, alors que bon nombre d’étrangers viennent au Vietnam pour des traitements médicaux, beaucoup de Vietnamiens se rendent à l’étranger pour bénéficier des mêmes soins. Selon le ministère de la Santé, les Vietnamiens dépensent chaque année plusieurs milliards de dollars en traitements médicaux à l’étranger. Un rapport mené par la Thaïlande, l’une des destinations de tourisme médical les plus prisées des Vietnamiens, indique que les dépenses totales de ces derniers se placent au 3e rang du classement en termes de patients étrangers se rendant dans ce pays pour se faire soigner.

Il s’agit d’un paradoxe essentiellement dû à la surcharge des centres de santé centraux du pays. La ministre de la Santé, Nguyên Thi Kim Tiên, a ainsi demandé aux hôpitaux principaux de se focaliser sur les techniques de haut niveau et de transmettre les pratiques considérées moins difficiles et plus standards aux établissements de niveau inférieur afin de mieux servir les patients. – CVN/VNA