Nhập mô tả cho ảnh

Hanoï (VNA) – Le Vietnam dispose suffisamment les preuves juridiques et historiques pour affirmer sa souveraineté sur les archipels de Hoang Sa-(Paracels) et de Truong Sa (Spratleys), conformément au droit international, a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Le Thi Thu Hang, en répondant, le 21 mai à Hanoï, à la question de reporters sur l’envoie par la Chine de bombardiers effectuer des exercices d’entrainement sur les archipels de Hoang Sa et Truong Sa.

«En envoyant des bombardiers participer à des exercices de décollage et d’atterrissage sur l’archipel de Hoang Sa, la Chine viole sérieusement la souveraineté vietnamienne et va à l’encontre de l’accord sur les Principes directeurs fondamentaux guidant le règlement de la question maritime entre le Vietnam et la Chine ainsi que la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) entre l’ASEAN et la Chine. Cet acte affecte également les négociations entre les deux parties sur le Code de conduite en Mer Orientale (COC), attise les tensions, génère de l’instabilité dans la région et altère l’environnement de paix, de stabilité et de coopération en Mer Orientale », a-t-elle souligné.

Le Vietnam demande à la Chine de cesser immédiatement de tels agissements, de ne pas militariser la zone, de respecter strictement la souveraineté du Vietnam sur l’archipel de Hoang Sa ainsi que les Principes directeurs fondamentaux guidant le règlement de la question maritime entre le Vietnam et la Chine et la DOC et d’agir de telle sorte à maintenir un environnement de paix, de stabilité et de coopération dans la région, a demandé la porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères. -VNA