Hanoi (VNA) – Le comité permanent de l’Assemblée nationale s’est mis d’accord lundi 5 novembre avec une proposition de prolonger de deux ans à partir du premier février 2019 la durée de l’application de la résolution de l’Assemblée nationale sur la délivrance expérimentale du visa électronique (e-visa) aux ressortissants étrangers.
 

Le ministre de la Sécurité publique, Tô Lâm, devant l’Assemblée nationale. Photo : VNA


La délivrance expérimentale du visa électronique depuis le 1er janvier 2017 représente une percée et une des solutions permettant de développer le tourisme, les visas électroniques permettant de simplifier les formalités de demande de visa.

Les étrangers peuvent déposer leur demande de visa via le portail du Département de l’immigration du Vietnam au lieu de se rendre en personne à un organe de représentation du Vietnam à l’étranger ou à une porte frontière internationale du Vietnam.

Ce titre, à entrée simple, a une durée maximum de 30 jours. Pour être éligible à ce visa, il faut être citoyen d’un pays entretenant des relations diplomatiques avec le Vietnam et ne représentant aucune menace à la sécurité nationale et à l’ordre social.

Présentant un rapport du gouvernement à ce sujet devant les députés, le ministre de la Sécurité publique, Tô Lâm, a fait savoir que le gouvernement avait décidé de délivrer le visa électronique aux citoyens de 46 pays sélectionnés.

Les titulaires étrangers du visa électronique peuvent entrer au Vietnam via 28 portes frontalières internationales, parmi lesquelles 8 par air, 13 par terre et 7 par mer, a-t-il indiqué, soulignant que le gouvernement qualifiait la résolution d’une option judicieuse.

La résolution de l’Assemblée nationale sera expirée le 31 janvier 2019. Sur la base des résultats obtenus, le gouvernement considère qu’il faudrait poursuivre cette politique pour évaluer de manière plus globale ses effets et assurer la continuité de la délivrance expérimentale du visa électronique aux ressortissants étrangers. – VNA