Hanoi, 6 juin (VNA) - En réponse aux questions des journalistes sur le fait que 13 membres du Congrès américain proposent des sanctions de l’Administration américaine à l'encontre de particuliers et d'entités chinois pour leur implication dans le dossier de la mer Orientale, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Le Thi Thu Hang a répété que le Vietnam dispose suffisamment de preuves historiques et de bases juridiques pour affirmer sa souveraineté sur les deux archipels de Hoang Sa (Paracel) et Truong Sa (Spratly) conformément au droit international.

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères Le Thi Thu Hang. Photo : VNA

«Les parties concernées doivent respecter scrupuleusement les obligations juridiques stipulées par le droit international, notamment la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), et doivent contribuer concrètement à assurer la paix, la stabilité, la sécurité, la sûreté de la liberté de navigation maritime et aérienne en mer Orientale, a-t-elle souligné. - VNA