Le temple Khúc Thừa Dụ - Photo dulichhaiduong.vn
 
Hanoï (VNA) - À une soixantaine de kilomètres de Hanoï, dans la province de Hai Dương, se trouve un temple dédié à Khúc Thừa Dụ, le père fondateur du Vietnam indépendant après mille ans de domination chinoise. 

Khuc Thua Du a vécu au 10e siècle dans la région de Hông Châu, l’actuel village de Coc Bô, rattaché à la commune de Kiên Quôc. À l’époque, le Vietnam était sous la domination des Tang, une dynastie chinoise. Profitant des troubles en Chine, en 906, Khuc Thua Du s’est autoproclamé gouverneur et a installé la capitale à La Thành (Hanoï de nos jours), posant ainsi la première pierre de l’indépendance nationale. La cour Tang a été obligée de reconnaître son titre.

À sa mort en 907, les villageois ont décidé de rendre hommage à son courage en érigeant un temple à 300 mètres de la rivière Luôc. En 2005, l’ouvrage a été agrandi pour abriter les autels dédiés à son fils Khuc Hao et à son petit-fils Khuc Thua My, qui lui avaient succédé en tant que gouverneur et avaient établi la première administration centrale et territoriale au Vietnam.
 
La statue de Khúc Thừa Dụ - Photo dulichhaiduong.vn


Aujourd’hui ce complexe de 57.000 mètres carrés comprend plusieurs bâtiments conçus en pierre bleue et en cuivre. Il respecte la tradition architecturale avec un triple portail, trois rangées de maisons en parallèle, deux étangs symétriques et des ponts de pierre. Le temple abrite un grand nombre d’œuvres sculpturales de différentes tailles et formes: diagramme cosmologique de huit signes divinatoires, yin et yang - symbole de l’harmonie, lotus, dragons et autres animaux sacrés, etc. Tous ont été conçus par des artistes chevronnés de la région, comme gage de la reconnaissance envers Khuc Thua Du.

« J’accueille des pèlerins qui viennent des quatre coins du pays et je leur raconte des anecdotes sur les trois héros Khúc qui ont pris les armes et revendiqué la souveraineté du Vietnam », dit Bùi Quang Triêu, le gardien du temple. 

Le sanctuaire supérieur se trouve en face de la porte d’entrée. Au-dessus de l’autel principal on peut lire un grand panneau transversal «Thiên Nam Chinh Khi», littéralement «la justice du pays du Sud». Sur les côtés, on observe deux sentences parallèles qui louent l’héroïsme des trois générations de la famille Khuc. Pas loin du sanctuaire se trouve le palais du temple et les statues de Khuc Thua Du, Khuc Hao et Khuc Thua My.

«Plusieurs programmes ont été lancés afin d’attirer les pèlerins et les touristes. Depuis 2009, le temple a dû accueillir quelque 2.000 touristes par an», dit Pham Viêt San, un responsable de la commune de Kiên Quôc.

Ce temple, qui est l’un des monuments les plus importants de la province de Hai Duong, perpétue la mémoire de l’un des premiers grands stratèges vietnamiens. -VOV/VNA