Le systeme d'enregistrement des faits d'etat civil du Vietnam connait de grandes ameliorations hinh anh 1Un policier enregistre les informations personnelles d'une personne venant faire une nouvelle carte d'identité            Photo: VNA

Hanoï, 24 novembre (VNA) – Le système d'enregistrement des faits d'état civil au Vietnam s'est considérablement amélioré après cinq ans de mise en œuvre du plan d'action national sur l’enregistrement des faits d’état civil et l’établissement des statistiques de l’état civil (ESEC).

C'est ce qu'a déclaré le vice-ministre de la Justice Nguyen Khanh Ngoc lors d'une conférence tenue à la fois en personne et par vidéoconférence le 23 novembre pour examiner la mise en œuvre sur cinq ans du plan d'action national pour la période 2017-2024.

Il a déclaré que le système d'enregistrement des faits d'état civil au Vietnam a enregistré de grands progrès en termes de réglementations et d'appareils juridiques. Depuis 2016, des millions  d'enfants ont vu leur naissance enregistrée et un numéro d'identification personnel attribué chaque année. Le taux d'enregistrement des naissances a toujours été supérieur à 98%.

Le plan d'action national a garanti le droit à l'enregistrement civil non seulement pour les citoyens nationaux mais également pour les Vietnamiens d'outre-mer  et les étrangers vivant dans le pays, avec toutes les informations nécessaires incluses conformément aux pratiques internationales, selon Nguyen Khanh Ngoc.

Naomi Kitahara, représentante du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) au Vietnam, a déclaré qu'un système d’ESEC efficace garantirait que toutes les personnes bénéficient de la protection sociale, y compris des soins de santé et de l'éducation.

En outre, un mécanisme d'enregistrement simplifié tout au long de la vie revêt une importance particulière pour les femmes et crée un cadre pour résoudre les inégalités entre les sexes.

Elle a recommandé au Vietnam de consolider le rôle et la responsabilité du comité de pilotage national sur la mise en œuvre du plan d'action national sur l’ESEC, tout en appliquant davantage la technologie numérique pour partager plus efficacement les informations entre les ministères et secteurs et faciliter l'amélioration de l'ensemble du l'amélioration du système d’ESEC.

L'UNFPA aidera le gouvernement vietnamien à accélérer les changements vers un système d’ESEC moderne et progressif dans lequel les données seront partagées et utilisées pour élaborer et mettre en œuvre des politiques et décisions fondées sur des preuves, a-t-elle ajouté. -VNA