Hanoï (VNA) - Selon un rapport de Solidiance, un cabinet de conseil opérant sur l'Asie-Pacifique, le secteur des technologies financières (Fintech) du Vietnam pourrait peser 4,4 milliards de dollars en 2017 et 7,8 milliards d’ici 2020.

Photo d’illustration.

 

Le développement des Fintech au Vietnam s’explique par la popularité de l'Internet, l'augmentation du taux d'utilisateurs de smartphone et la montée du commerce électronique, selon Solidiance.

Solidiance indique que le gouvernement vietnamien a un rôle actif en créant un «cadre réglementaire de plus en plus favorable» à travers par exemple la formation du Comité de pilotage des Fintech et d'autres mesures. Si le gouvernement atteint son objectif  de 70% des plus de 15 ans ayant un compte bancaire ces deux prochaines années, le marché des Fintech sera encore stimulé.

Parmi trois segments des services financiers des Fintech, selon les prévisions de Solidiance, la solution de paiement numérique (digital payment) arriverait en tête avec 89% des parts de ce marché. Les segments de la finance personnelle (personal finance) et de la finance des entreprises (coorporate finance) devraient connaître un taux de croissance annuel composé (TCAC), respectivement, de 31,2% et 35,9% sur la période 2017-2025.

Cette croissance est attribuable, en partie, à l'objectif du Vietnam de réduire l'utilisation de l'argent liquide. L'année dernière, le gouvernement a annoncé son intention de réduire les transactions en espèces à moins de 10% d'ici 2020.

Selon Michael Sieburg, expert chez Solidiance, le Vietnam deviendra cette prochaine décennie l'un des leaders d’Asie-Pacifique en termes des solutions de Fintech. Il s’est déclaré optimiste quant aux capacités de la jeunesse, son énergie et son esprit d'innovation, pour l'application des technologies dans le pays. -CPV/VNA