Hanoi (VNA) – Les experts à un séminaire tenu mercredi 8 août à Hanoi ont recommandé au secteur de l’eau d’adopter une gestion intelligente pour s’orienter vers le développement durable.

Vue du colloque sur la gestion intelligente de l’eau vers le développement durable, le 8 août à Hanoi. Photo : VNA

 

Selon la Docteure Mai Thi Lien Huong, directrice du Département des infrastructures techniques relevant du ministère de la Construction, le pays dispose de plus de 500 systèmes d’approvisionnement en eau urbains d’une capacité journalière totale de 8,7 millions de m3.

Actuellement, 855 citadins pour un millier sont approvisionnés en eau via le système central d’approvisionnement en eau, 70% des systèmes d’approvisionnement en eau urbains fournissent une alimentation en eau 24 heures sur 24 et les 30% restants, de 8 à 20 heures par jour. Le taux moyen de fuite d’eau au Vietnam reste encore élevé, de 22,5%.

En particulier, le Vietnam est confronté à un certain nombre de défis majeurs: croissance de la population urbaine, contraintes budgétaires, capacités de gestion et d’exploitation limitées, pollution de l’eau, changements climatiques, sécheresses, inondations, intrusions salines.

Face à ces difficultés et défis, le secteur s’est davantage concentré sur les réformes de politiques, l’attraction des ressources pour l’investissement et l’application des progrès scientiques et techniques.

Certaines entreprises de premier plan du secteur ont adopté de nombreuses solutions innovantes de gestion de l’eau en vue du développement durable dans la perspective de la quatrième révolution industrielle. – VNA