Le secteur agricole a besoin des travailleurs qualifiés. Photo : VNA

 

Hanoi (VNA) – En 2020, le secteur agricole connaîtra une pénurie d’environ 3,2 millions de travailleurs qualifiés.

Cette information a été rendue publique par Nguyen Thi Lan, directrice de l’Institut d’agriculture du Vietnam lors d’un échange de vues tenu le 21 avril à Hanoi. Placé sous le thème « Créer un lien entre les établissements de l’éducation universitaire et les entreprises pour développer une ressource humaine agricole de qualité », cet événement a été organisé par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural et le ministère de l’Education et de la Formation.

A l’issue de cet échange de vues, plus de 30 mémorandums de coopération ont été signés entre les établissements de formation universitaire et des entreprises dans la formation d’une ressource humaine qualifiée.

Pour l’heure, les travailleurs dans le secteur agricole sont assez âgés et le pays manque des travailleurs et des techniciens qualifiés. En plus, certaines branches agricoles ne sont pas attractives pour les étudiants. Alors la formation d’une ressource humaine de qualité au service du développement agricole et rural devient une urgence et un défi pour les établissements de formation dans le secteur agricole.

Malgré des atouts pour le développement agricole, la plupart des ressources humaines dans ce secteur (avec un ratio d’environ 46%) ne répondent pas aux demandes de l’application des nouvelles avancées scientifiques et technologiques. La formation d’une  ressource humaine qualifiée satisfaisant aux exigences de l’agriculture high-tech joue un rôle important et décisif sur l’œuvre d’industrialisation et de modernisation agricole, a remarqué le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Nguyen Xuan Cuong.

Selon ce ministre, des établissements de formation universitaire en ce secteur doivent élaborer des plans de formation qui suivent de près la restructuration agricole et le développement de la Nouvelle Ruralité. En plus, ces établissements doivent coopérer étroitement avec les services compétents du ministère de l’Agriculture et du Développement rural et les entreprises dans le secteur agricole pour attacher la formation avec les programmes de développement agricole et rural, afin de favoriser les étudiants à accéder aux conditions agricoles réelles pour qu’ils puissent valoriser leurs connaissances acquises, maîtriser des équipements, des technologies et des techniques avancées avant leur sortie de l’école.

D’après Mme Nguyen Thi Lan, outre la coopération avec plus de 150 entreprises pour favoriser des stages aux étudiants, son Institut d’agriculture du Vietnam coopère étroitement avec des partenaires japonais, sud-coréen et israélien pour organiser des formations à court terme. -VNA