Le Premier ministre thaïlandais ordonne la fin du pouvoir de l'armée. Photo: www.thaipbsworld.com

Bangkok (VNA) - Le Premier ministre thaïlandais, Prayut Chan-o-cha, a ordonné le 9 juillet de mettre fin au régime militaire avant que son nouveau gouvernement civil ne soit assermenté.

Depuis son pouvoir en 2014, il a émis plus de 500 ordres en vertu de l'article 44 qui lui ont permis de contourner les lois thaïlandaises.

Le roi de Thaïlande, Rama X, a officiellement désigné Prayut Chan-o-cha comme Premier ministre, après la réélection de ce dernier en tant que chef du gouvernement lors d'une réunion conjointe des deux chambres du Parlement en juin dernier.

Il a obtenu 500 voix alors que son adversaire, Thanathorn Juangroongruangkit, n'en a recueilli que 244.

L’ordre donné mardi par Prayut Chan-o-cha a mis fin aux restrictions imposées aux médias et transféré les affaires civiles des tribunaux militaires aux tribunaux civils.

Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha continuera à prendre son pouvoir pendant quatre ans supplémentaires, mais il ne dispose d'aucun pouvoir spécial d'immunité à l'égard de ses actions passées, présentes et futures.

Le Conseil national pour la paix et l'ordre (NCPO en anglais) dirigé par le Premier ministre Prayut Chan-o-cha sera dissout lors que son nouveau gouvernement civil soit assermenté.

Le NCPO a publié des déclarations et ordonnances visant à faciliter la réforme du gouvernement et du pays, en promouvant l’unité et la réconciliation entre les peuples. La mise en œuvre de certaines déclarations et ordonnances est maintenant achevée, ne répondant plus aux exigences, a annoncé dans la soirée du 9 juillet le Journal Officiel du royaume. -VNA