Photo : http://hanoimoi.com.vn

Hanoï (VNA) – Dans un télégramme adressé aux ministères, organes ministériels et gouvernementaux, ainsi qu’aux Comités populaires provinciaux, le Premier ministre leur a demandé de multiplier les mesures contre la corruption au sein des services publics.

Ce télégramme officiel numéroté 724/CD-TTg a été signé le 17 juin par le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc.

Selon le télégramme, les ministres, les chefs des organes ministériels et d’autres organes gouvernementaux, les présidents des Comités populaires des provinces et villes du ressort central, doivent appliquer rigoureusement les résolutions et directives du Parti sur la prévention et la lutte contre la corruption, la loi anti-corruption de 2018 ainsi que d’autres textes inhérents.

Les personnes occupant des postes à responsabilité doivent être des exemples et assumer leur responsabilité devant le Parti et l’Etat au cas où des affaires de corruption interviendraient dans leurs organes. Il leur est exigé de considérer la prévention et la lutte contre la corruption comme une mission politique régulière et particulièrement importante, un critère d’évaluation annuelle de la réalisation des missions de ces organes.

Il est nécessaire d’élaborer des réglementations détaillées, précises et efficaces pour empêcher les abus de fonction et de pouvoir. En outre, il faut appliquer fortement les technologies de l’information afin de limiter au maximum les contacts directs entre cadres, fonctionnaires et employés du secteur public avec les citoyens et entreprises dans le travail. Une autre mesure est d’installer largement des systèmes d’enregistrement audiovisuel dans les lieux où se déroulent les contacts directs entre  cadres, fonctionnaires et employés du secteur avec les habitants et entreprises…

Le télégramme demande par ailleurs de diffuser largement les numéros téléphoniques d’urgence destinés à la réception d'informations sur les cas d'infraction par des cadres, fonctionnaires et employés du secteur public.

Les dirigeants des ministères, organes, secteurs et localités doivent renforcer les contrôles et la supervision pour découvrir à temps les violations et appliquer des sanctions sévères, y compris le licenciement…-VNA