Vientiane (VNA) – Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a assisté le 7 septembre au 8e sommet entre les pays riverains du Mékong et le Japon en marge des 28e et 29e sommets de l’ASEAN et des conférences connexes qui se tiennent à Vientiane au Laos.

Les dirigeants au 8e sommet Mékong-Japon. Photo: VNA


S’adressant au sommet, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a salué les acquis enregistrés dans la mise en œuvre de la "Stratégie de Tokyo 2015" et de l’initiative de "Connectivité Mékong-Japon" et souligné la nécessité de privilégier l’exécution des contenus importants de la coopération Mékong-Japon.

Il a également demandé au Japon de soutenir les pays du Mékong dans la construction de routes le long du couloir économique, notamment l​'axe Vientiane-Hanoi, le transfert des technologies ​pour le développement d'une agriculture bio adaptée au changement climatique.

Les pays nécessitent un environnement de paix, la stabilité et la coopération, a souligné le Premier ministre vietnamien, exprimant  sa préoccupation profonde ​devant les évolutions récentes en Mer Orientale​. Il a soulign​é que les parties concernées doivent faire preuve de retenue, s’abstenir de tout acte susceptible de complexifier la situation, régler leurs contentieux par des mesures pacifiques sur la base du droit international, notamment la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 et appliquer sérieusement la Déclaration sur la conduite des parties  en Mer Orientale (DOC) pour parvenir à la signature d’un Code de conduite en Mer Orientale (COC).

Le Vietnam prend en haute considération et s’engage à continuer ses efforts pour contribuer à promouvoir la coopération Mékong-Japon pour le développement durable, la paix, la stabilité et la prospérité de la région, a souligné le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.

Lors du 8e Sommet Mékong-Japon, les dirigeants ont reconnu les résultats importants obtenus dans la mise en oeuvre de 4 piliers de coopération de la Stratégie de Tokyo 2015 comprenant le développement des infrastructures industrielles, des secteurs industriels et de la chaîne de valeur régionale, de la main-d’œuvre, le développement durable pour une sub-région du Mékong verte et le renforcement de la coordination avec d’autres mécanismes de coopération de cette région.

Les pays riverains du Mékong ont hautement apprécié l’aide japonaise pour la sub-région.

Les dirigeants sont convenus de renforcer la coopération Mékong-Japon pour le développement durable, intégral et égal de la région du Mékong et promouvoir la sécurité de l’homme et le développement vert, en réaffirmant l’importance vitale de la gestion et du développement durable de​s ressources​ en eau du Mékong.

Ils ont salué les engagements du Japon ​dans la protection de l’environnement du Mékong, ainsi que le renforcement de la coopération et de l’aide de la Commission du Mékong dans la mise en œuvre des projets de prévention et de lutte contre la sécheresse et les inondations.

Une Déclaration commune du 8e Sommet Mékong-Japon  a été publiée. Le 9e sommet se tiendra en septembre aux Philippines. - VNA