Hanoi (VNA) – Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a affirmé mardi 4 décembre les efforts de réforme et d’ouverture, exhortant les entreprises à faire valoir leurs avantages comparatifs pour rehausser leur compétitivité et réussir à l’heure de l’intégration internationale.
 
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (debout) s'adresse au Forum des entreprises du Vietnam 2018. Photo: VNA

Le gouvernement est déterminé à maintenir la stabilité politique, sociale et macroéconomique, a-t-il déclaré lors du Forum des entreprises du Vietnam (VBF) tenu sur le thème «Partager des opportunités dans le monde du commerce en mutation».

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a indiqué que l’économie nationale continue de réaliser une croissance impressionnante en 2018, d’environ 7%, son record en une décennie mais aussi un taux de croissance beaucoup plus élevé que d’autres pays dans la région.

Le gouvernement s’engage à renforcer davantage les réformes structurelles, l’amélioration des institutions et de la capacité de la gouvernance étatique, la réforme des entreprises d’Etat, le traitement des prêts non performants et la gestion des dettes publiques, à s’efforcer de dégager les goulots d’étranglement pour un développement plus rapide et durable, a-t-il affirmé.

Parallèlement à cela, le gouvernement continue d’accélérer l’amélioration de l’environnement des affaires et d’élever la compétitivité nationale, a-t-il poursuivi.

Rappelant que le gouvernement a récemment publié la résolution No139 sur le programme d’action de réduction des coûts en faveur des entreprises, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé aux ministères, secteurs et localités d’accorder dans leurs agendas une attention accrue aux problèmes des entreprises.

Le Vietnam se lance dans une nouvelle vague d’intégration régionale et internationale qui devrait ouvrir de nouveaux marchés, et soutenir son industrialisation, y compris par la création des opportunités aux entreprises vietnamiennes de renforcer leur participation aux chaînes de valeur mondiales.

Le chef du gouvernement a fait savoir que 16 accords de libre-échange conclus ou en cours de négociation doivent ouvrir la porte de plus de 60 économies, dont celles de 15 sur les 20 pays du G20.

Le Vietnam est devenu un “grand atelier”du monde et une plate-forme de nombreuses multinationales, s’est félicité le chef du gouvernement.

La présence des groupes comme Samsung, Intel, Canon, Fujitsu, Toyota, Honda, Nike, Vinacapital, et des milliers des entreprises d’investissement direct étranger constitue un gage pour la qualité de l’environnement de l’investissement et les perspectives de croissance du pays, a-t-il relevé.
 
Le VBF fournit un mécanisme de dialogue continu et étroit entre le gouvernement et les communautés des entreprises vietnamiennes et étrangères pour améliorer les conditions des affaires nécessaires à promouvoir le développement du secteur privé, à faciliter l’environnement de l’investissement, et contribuer à la croissance durable du Vietnam.

Après la séance d’ouverture, cette édition comprend trois sessions se focalisant sur les ressources pour les investissements d’infrastructure, l’amélioration des connaissances au service des industries modernes, et l’aplanissement des obstacles aux entreprises. – VNA