Singapour, 9 mai (VNA) - Le Parlement singapourien a adopté le 8 mai une loi contre les fausses informations, qui permettra aux autorités d’ordonner la suppression des contenus inappropriés.

Photo d'illustration. Source: EPA-EFE

La nouvelle loi donne aux ministres le pouvoir de demander aux sites de médias sociaux tels que Facebook et Twitter de placer des avertissements à côté des publications que les autorités jugent fausses et, dans les cas extrêmes, de les supprimer.

Si une action est jugée malveillante et préjudiciable aux intérêts de Singapour, les entreprises risquent une amende pouvant atteindre un million de dollars singapouriens (735.000 dollars américains). Pendant ce temps, les individus pourraient être condamnés à des peines de prison allant jusqu'à 10 ans.

Les autorités singapouriennes ont affirmé que ces mesures étaient nécessaires pour mettre un terme à la circulation des fausses informations qui pourraient semer des divisions dans la société et éroder la confiance dans les institutions.

Le gouvernement singapourien insiste sur le fait que la loi cible les fausses déclarations et ne traite pas des opinions et des points de vue. -VNA