Hanoï, 31 août (VNA) - Deux personnes ont été portées disparues au Myanmar jeudi 30 août, au lendemain de la rupture du barrage Swar Chaung dans la région de Bago.

Des secouristes évacuent les habitants de la région de Bago au Myanmar après la rupture d'un barrage. Photo: VNA

Les autorités birmanes ont déclaré que ces deux victimes étaient probablement emportées par la rupture du barrage, qui a provoqué de graves inondations dans deux villes voisines de Swar et Yedashe, ainsi que dans 85 villages voisins.

Les médias locaux ont indiqué que 65.000 personnes ont été forcées à quitter leur foyer à cause de l'incident. Plus de 12.600 personnes ont été emmenées dans des abris dans 30 camps temporaires.

Dans la matinée du 30 août, les habitants de la ville de Yedashe sont rentrés chez eux alors que les eaux commençaient à se retirer.

Les secouristes et les soldats ont traversé les eaux boueuses pour atteindre des milliers de personnes encore bloquées après la rupture du barrage. De gigantesques torrents d’eau du barrage Swar Chaung ont emporté une partie d’un pont situé sur la route reliant les villes de Yangon, Mandalay et Naypyitaw.

Environ 500 personnes ont été dépêchées pour réparer le pont, a déclaré le ministre birman de la Construction, Han Zaw.

Pendant ce temps, la cause de l'incident est toujours en cours d'investigation.

Le Myanmar est exposé annuellement à des pluies abondantes et à des inondations. En juillet dernier, des inondations généralisées provoquées par de fortes pluies de mousson ont fait au moins 11 morts et plus de 100.000 déplacés. –VNA