Hanoï (VNA) - Le marché de la vente au détail au Vietnam est prometteur mais la concurrence se révèle de plus en plus féroce à mesure que de nouveaux modèles d'organisation apparaissent.

De nouveaux modèles de vente au détail

Photo: Internet

En 2017, le chiffre d’affaires du secteur de la vente au détail du Vietnam a atteint près de 129 milliards de dollars, soit une croissance de 11% en glissement annuel, un niveau assez élevé en Asie du Sud-Est.

En raison de la volonté des acteurs économiques de se tailler la part du lion sur ce marché en croissance continue, la concurrence fait rage et fragilise même les "majors" que l'on croyait à l'abri. Ainsi l'enseigne Parkson a été contrainte de fermer plusieurs de ses centres commerciaux: Parkson Keangnam en janvier 2015, Parkson Paragon en mai 2016, Parkson Viet Tower en décembre 2016 et Parkson Le Dai Hanh en janvier 2018. Selon ​des données de Parkson Retail Asia, le chiffre d’affaires du distributeur malais au Vietnam en 2017 était de près de 500 milliards de dongs mais ses pertes accumulées s'élevaient à plus de 60 milliards de dongs.

Afin d'analyser ​les causes de l’échec de Parkson, Savills Vietnam, l’une des plus grandes sociétés immobilières au Vietnam, a été mis en avant le poids des inconvénients du modèle DS (Department Store) qui avait contribué au succès de Parkson durant la période 2005-2010 et s​on remplacement par le modèle SM (Shopping Mall) qui réunit shopping, restauration et divertissement.

« Avec une superficie de 45.000m​² à 60.000m², le modèle SM peut répondre aux besoins des accros du shopping mais aussi des familles, des adolescents et des personnes âgées » explique Pham Thai Binh, chef du département de vente au détail de Savills à Hô Chi Minh-Ville.

Pour la période 2018-2021, le marché de la vente au détail devrait connaître une forte croissance, répondant à la soif toujours insatisfaite d’achat et de divertissement des consommateurs vietnamiens. Des clubs de gymnastique et complexes cinématographiques devraient ainsi être modernisés et élargis. Des groupes TCC, Central (Thaïlande), Mapple Tree, Kepple Land (Singapour) Lotte, Emart (République de Corée), Aeon, Takashimaya (Japon) ont l’intention d’investir au Vietnam via des opérations de fusion-acquisition. Leur participation contribuera nécessairement au renforcement du dynamisme du marché vietnamien.

Influences de l’e-commerce

Photo: Internet

Bien que l’e-commerce n'ait pas encore percé sur le marché vietnamien et que ses services se limitent à satisfaire une demande minimale et à contribuer mollement à l'expansion du marché, on ne peut pas nier l'impact du numérique sur le commerce traditionnel.

Par ailleurs, le développement du modèle SM, de l’Omnicanal (qui offre aux détaillants la possibilité d’interagir avec les consommateurs de façon uniforme sur l’ensemble des supports numériques, fusionne les activités de vente en ligne et en magasin afin d’offrir une expérience d’achat intégrée), des secteurs des aliments et boissons, de l'enseignement, des supermarchés… apparaît clairement prometteur alors que les nouvelles technologies au service de la gestion et les nouveaux outils de marketing permettent de maximiser l'impact des entreprises.

La montée en puissance du commerce en ligne chez les Vietnamiens, l'utilisation accrue de moyens de paiement électronique et une classe moyenne en plein expansion sont autant de signe permettant de prévoir une concurrence accrue sur le marché national de la vente au détail.-VNA