Singapour (VNA) – Le Japon a promis d’aider à renforcer la connectivité des infrastructures des cinq pays de la sous-région du Mékong, à savoir le Cambodge, le Laos, le Myanmar, la Thaïlande et le Vietnam.
 
Le ministre japonais des Affaires étrangères Taro Kono (1er plan, centre) lors de la conférence, le 3 août à Singapour. Photo diffusée par la VNA

Prenant la parole à la 11e conférence des ministres des Affaires étrangères Mékong-Japon, vendredi 3 août à Singapour, le ministre japonais des Affaires étrangères Taro Kono a déclaré que le gouvernement japonais offrira un soutien par le développement des infrastructures de qualité correspondant aux besoins des pays de la sous-région du Mékong et des ressources humaines pour l’industrie, la santé et la formation.

Les ministres ont réaffirmé la détermination à intensifier la coordination entre la coopération Mékong-Japon entre la Commission du Mékong (MRC), la gestion durable des ressources en eau, y compris les ressources en eau transfrontalières.

Le vice-Premier ministre et ministre vietnamien des Affaires étrangères Pham Binh Minh a hautement apprécié le rôle de la coopération Mékong-Japon et le soutien du gouvernement japonais à la construction d’une sous-région de paix, de prospérité et de développement durable.

Il a également salué les résultats des projets dans le cadre de la Stratégie de Tokyo 2015, y compris plus de 120 projets au Vietnam.

Afin d’améliorer l’efficacité de la coopération entre les pays membres, il a proposé d’élaborer un système de transport multimodal et un système logistique reliant les villes et provinces sous-régionales, de promouvoir l’industrialisation par la construction de chaînes industrielles, de développer la main-d’œuvre de qualité, et de faciliter le développement durable pour construire un Mékong Vert. -VNA