Le président du Comité populaire de Ho Chi Minh-Ville Nguyen Thanh Phong (au milieu) et la délégation de la JICA. Photo: VNA
 

Ho Chi Minh-Ville (VNA) -  Le président du Comité populaire de Ho Chi Minh-Ville Nguyen Thanh Phong a demandé à l’Agence japonaise pour la coopération internationale (JICA) de continuer d’aider sa ville à mettre en œuvre les projets financés par le Japon.

En recevant vendredi matin le vice-président de la JICA, Shinya Ejima, en visite de travail à Ho Chi Minh-Ville, Nguyen Thanh Phong a déclaré vivement apprécier le soutien du Japon dans le développement des infrastructures au Vietnam, et plus particulièrement à Ho Chi Minh-Ville.

Il a invité la JICA à aider la municipalité à mettre en œuvre la 3e phase du projet d’amélioration de l’environnement aquatique Tau Hu-Ben Nghe-Doi-Te dont ses 1ère et 2e phases ont été réalisées avec des aides publiques au développement (APD) du Japon.

Le président Nguyen Thanh Phong a également demandé à la JICA d’assister le projet de construction des lignes de métro 3A et 3B, et celui de la ligne de métro 1 (Ben Thanh-Suoi Tien) (2e phase).

Shinya Ejima a annoncé que son pays s’efforcera de maintenir ses APD au Vietnam, et plus particulièrement à Ho Chi Minh-Ville, et ce, sous plusieurs formes.

Selon lui, Ho Chi Minh-Ville doit renforcer sa coopération avec les entreprises privées de son pays sous forme de partenariat public-privé (PPP), afin ​d'exploiter toutes les ressources pour le développement de la ville.

Il a également affirmé collaborer avec la Banque d’Asie pour le Développement (BAD) pour continuer d'assister la 3e phase du projet d’amélioration de l’environnement aquatique de Ho Chi Minh-Ville.

La JICA est prête à appeler les entreprises japonaises à coopérer avec celles de la mégapole économique du Sud sous forme de PPP, a-t-il souligné, avant de s’engager à assister la construction des lignes de métro 3A et 3B. -VNA