Le Fonds Challenge Vietnam participe au refus de la pauvreté

Le projet de Vietnam Challenge Fund (VCF) est devenu, en deux années d'activité, l'un des modèles d'assistance des plus efficaces pour les PME en matière de développement économique et de réduction de la pauvreté dans les régions en difficultés.
Le projet de Vietnam Challenge Fund (VCF) est devenu, en deux années d'activité, l'un des modèles d'assistance des plus efficaces pour les PME en matière de développement économique et de réduction de la pauvreté dans les régions en difficultés.


Depuis sa mise en oeuvre, ce sont huit projets des secteurs agricole, aquacole, artisanal et de formation qui ont été soutenus dans les provinces démunies du nord de Thanh Hoa, de Bac Giang, de Quang Ninh, de Bac Kan et de Yen Bai.


Lors de la réunion récapitulative de ce projet du VCF, Nguyen Tien Loc, président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Vietnam (VCCI), a estimé que celui-ci avait remarquablement contribué à la lutte contre la pauvreté dans ces localités, bien que les investissements dont il a été à l'origine aient été effectués dans des secteurs de risques élevés.

Financé par la Fondation Ford et géré par l'Institut de développement des entreprises de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Vietnam, ce projet a pour objet de dynamiser l'activité des entreprises afin qu'elles puissent aménager leur production conformément aux évolutions du marché, ainsi que contribuer directement au développement socioéconomique et à la lutte contre la pauvreté.


Le modèle que constitue le VCF a connu le succès dans plusieurs pays. Les aides non-remboursables qu'il attribue ont permis aux PME de créer de l'emploi et de développer l'économie dans les localités déshéritées et, plus particulièrement, de soutenir la formation professionnelle à l'intention des personnes démunies et des handicapés de la province de Bac Giang, ainsi que d'autres pour améliorer les capacités en matière de gestion des PME, en particullier à des femmes d'affaires et à des membres issus de minorités ethniques.


Selon Vu Huy Thu, directeur de la Société par actions d'investissement et de développement de Dai Duong Xanh, un des bénéficiaires de ce fonds, le projet de reproduction naturelle, de renouvellement ainsi que de protection et d'évolution stable de ver bibi (Sipunculus nudus), un fruit de mer précieux et rare de haute valeur économique qui est en voie de disparition, a ouvert un nouveau segment de l'aquaculture vietnamienne, créé des emplois, et permis d'enseigner des moyens de protéger les ressources naturelles et l'écosystème. - AVI

Voir plus