Hanoi (VNA) – Le ministre des Finances, Dinh Tiên Dung, a déploré lors d’une téléconférence, mercredi 26 juin, la lenteur du décaissement de l’aide publique au développement (APD).
 
La lenteur du décaissement de capitaux ne facilite pas le rythme de l’exécution de projets. Photo d’illustration: VNA

Les décaissements au titre de l’APD ont atteint plus de 1,6 billion de dôngs au cours des cinq premiers mois de l’année, ce qui correspond à seulement 2,7% et 5,6% des objectifs fixés par l’Assemblée nationale et le gouvernement, a-t-il dit.

Le ministre a fait remarquer que le décaissement de l’APD et des prêts préférentiels étrangers n’avait pas été à la hauteur des estimations depuis 2016.

Dans le cadre du plan d’investissement public 2016-2020, l’APD totale et les prêts préférentiels étrangers atteindront 360 billions de dôngs (15,6 milliards de dollars). D’ici fin 2019, plus de 244 billions de dôngs seront décaissés pour la période 2016-2019.

Le chef du Département de la gestion de la dette et des finances extérieures du ministère des Finances, Truong Hung Long, a indiqué que plus de 60 projets étaient privés d’un capital combiné de plus de 34 billions de dôngs.

Il a mentionné les obstacles concernant les procédures d’investissement, de rétrocession, de contrôle des dépenses et de retrait de capital.

Le ministère des Finances a suggéré que le gouvernement charge le ministère du Plan et de l’Investissement de travailler avec les ministères et les agences pour élaborer un nouveau décret sur l’APD et la gestion des prêts préférentiels et simplifier les procédures pour augmenter le capital chaque année.

Le ministère du Plan et de l’Investissement a également recommandé de faire rapport au Premier ministre sur le décaissement de 60 billions de dôngs prévu par l’Assemblée nationale.

Afin d’accélérer le décaissement, les ministères, les agences, les investisseurs et les bailleurs sont appelés à s’y engager davantage, a ajouté Dinh Tiên Dung. -VNA