Hanoi (VNA) – L’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP) est officiellement entré en vigueur lundi 14 janvier au Vietnam, promettant d’offrir au pays de nouvelles opportunités d’exportation qui s’accompagnent toutefois de défis.

 

Le CPTPP est l'accord de libre-échange le plus important en Asie-Pacifique et le 3e au niveau mondial. Photo: VNA
 
 
Ce traité de libre-échange réunit 11 pays de la région Asie-Pacifique, à savoir l’Australie, Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour et le Vietnam, qui constitue un bloc commercial représentant près de 500 millions de consommateurs et 13,4% du PIB mondial.

Le CPTPP marque une nouvelle avancée du Vietnam dans son processus d’intégration internationale, s’est félicité le Dr Lê Dang Doanh, membre du Comité des politiques de développement de l’ONU.

L’adhésion à cet accord devra aider le pays à multilatéraliser ses relations économiques, commerciales, et à se prémunir contre les risques de dépendance à l’égard de quelques grands marchés, a-t-il indiqué.

Le vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Trân Quôc Khanh, a estimé que le CPTPP va créer des conditions permettant aux entreprises du bois et des produits en bois de renforcer les exportations.

Le président de l’Association du textile, de l’habillement, de la broderie et du tricotage de Hô Chi Minh-Ville, Pham Xuân Hông, a fait savoir que les exportations vietnamiennes du secteur vers d’autres pays signataires bénéficient d’un taux d’imposition de 0%.

Le vice-président de l’Association du cuir, des chaussures et sacs à main du Vietnam (LEFASO), Diêp Thành Kiêt, a déclaré que le CPTPP, à l’instar d’autres accords de libre-échange de nouvelle génération, accorde non seulement au pays des préférences tarifaires, mais aussi l’opportunité d’accélérer ses réformes institutionnelles au profit du développement des entreprises, y compris celles du cuir et de la chaussure.

Cependant, la directrice du Centre de l’OMC et de l’intégration, relevant de la Chambre de commerce et d’industrie du Vietnam (VCCI), Nguyên Thi Thu Trang, a recommandé aux ministères, aux branches, aux localités de mieux faire le travail d’information et de sensibilisation de la population et des entreprises au CPTPP. 

Le vice-président de l’Association d’art artisanal et de transformation du bois de Hô Chi Minh-Ville, Huynh Van Hanh, a lui estimé que les entreprises devraient se préparer à la concurrence des investisseurs étrangers.

Alors que le gouvernement devrait promulguer un programme d’action sur le CPTPP, les entreprises sont appelées à redoubler d’efforts pour se renseigner sur cet accord, bien appréhender les engagements concernant leur secteur, moderniser les technologies, réduire les coûts et améliorer leur compétitivité. – VNA