Assumer la responsabilité internationale

Le premier mandat du Vietnam au sein de l'ECOSOC s'est déroulé entre 1998 et 2000. Pour cette deuxième fois (2016-2018), la mission a changé et s’est alourdie.

Actuellement, la tâche principale de l'ECOSOC est de mettre en œuvre l'Agenda 2030 pour le développement durable, adopté par l'Assemblée générale des Nations Unies le 25 septembre 2015. Le Vietnam a ainsi assumé une grande responsabilité. Pendant ce mandat, il a dû travailler avec les 53 autres membres de l’ECOSOC pour surveiller la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD), évaluer la situation et avancer des mesures appropriées ; trouver les causes des succès et des échecs afin d'accélérer la réalisation de ces objectifs à l'échelle mondiale.

Concrètement, le Vietnam a dû contribuer activement à la mise en œuvre de l'Agenda 2030 en se concentrant sur les grandes priorités comme la réduction de la pauvreté, la promotion de la croissance économique de manière durable et inclusive, la protection de l’environnement. Il a dû également contribuer à la réforme et à l'amélioration de la performance du système de développement de l'ONU, pour s’adapter aux changements rapides dans le monde actuel et répondre aux attentes des pays membres de l'ONU.

Avec un grand sens de responsabilité, le Vietnam a déployé des efforts considérables pour promouvoir l'Agenda 2030. En tant que membre de l'ECOSOC, il a également avancé plusieurs idées au sein des forums de développement socio-économique pour mieux défendre les intérêts des pays en voie de développement.

Promouvoir l'Agenda 2030 pour le développement durable

La vice-présidente Dang Thi Ngoc Thinh prenant la parole lors de la session de haut niveau de l'ECOSOC en juillet 2016. Photo: VNA

« Le Vietnam s’engage à continuer à contribuer activement au travail commun de l'ECOSOC et à promouvoir la mise en œuvre de l'Agenda 2030 pour le développement durable avec une détermination politique élevée ».

C'est ce qu'a déclaré la vice-présidente Dang Thi Ngoc Thinh lors de la session de haut niveau de l'ECOSOC en juillet 2016. Il s'agissait de la première session de haut niveau de l'ECOSOC à laquelle le Vietnam a participé en tant que membre pour le mandat 2016-2018.

Devant des représentants des 193 pays membres de l'ONU, le président de l'Assemblée générale des Nations Unies, le secrétaire général adjoint des Nations Unies, le président de l'ECOSOC, des représentants de nombreuses organisations internationales et non gouvernementales, la vice-présidente Dang Thi Ngoc Thinh a souligné l'engagement et le soutien du Vietnam pour le thème "Ne laisser personne en arrière" de l’ECOSOC, afin d'éliminer les inégalités entre les gens et entre les nations, d'évoquer l'humanité et d'appeler l'appui en faveur des défavorisés dans la société.

L'engagement du Vietnam pour les activités de l'ECOSOC s'est ensuite concrétisé par des efforts et des actions concrètes tant au niveau national qu’international.

« La meilleure façon de s’exprimer, c'est d'agir »

En septembre 2015 à New York, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté l'Agenda 2030 pour le développement durable et les Objectifs de développement durable (ODD). L'Agenda 2030 comprend 17 objectifs visant à mettre fin à toutes les formes de pauvreté, à protéger la planète, à assurer la prospérité à tous. Chaque objectif est lié à un groupe de cibles concrètes (169 cibles) et à des indicateurs spécifiques à chaque cible (230 indicateurs réunis dans le Cadre global d'indicateurs de mesure) afin d'encadrer l'action adoptée. L’Agenda 2030 est entré en vigueur le 1er janvier 2016 et il est une véritable feuille de route pour les 15 années suivantes.

L'ECOSOC, qui joue un rôle central dans la promotion du développement durable dans les domaines socio-économique et environnemental, a la mission de mettre en œuvre ce programme.

L'Agenda 2030 pour le développement durable a été adopté en septembre 2015. Le 1er janvier 2016, le Vietnam a commencé son mandat au sein de l'ECOSOC. C’était également la première année de la mise en œuvre de l'Agenda 2030 avec de nouveaux objectifs.

Assumant cette grande responsabilité, le Vietnam – un pays en voie de développement, a trouvé sa voie. Il devait contribuer directement à la mise en œuvre de l'Agenda 2030 pour le développement durable. Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, a déclaré que « la meilleure façon de s’exprimer, c'est d'agir » et qu’« agir, c’est de mener à bien les Objectifs du développement durable au Vietnam ».

Après avoir défini les orientations à prendre, le Vietnam a fait des efforts pour mettre en œuvre l'Agenda 2030 et obtenu des résultats concrets. Les résultats les plus marquants sont le Plan d'action national sur la mise en œuvre de l'Agenda 2030, le Plan stratégique commun signé avec les Nations Unies et le Rapport Volontaire National sur la mise en œuvre de l'Agenda 2030.

Le premier effort majeur du Vietnam pour mettre en œuvre l'Agenda 2030 est l'adoption et l'accélération du Plan d'action national dans ce domaine.

Le Plan d'action national pour la mise en œuvre de l'Agenda 2030 a été promulgué selon la décision No 622/QĐ-TTg du Premier ministre en date du 20 mai 2017, soit près de 18 mois après l’élection du Vietnam au poste de membre de l’ECOSOC pour 2016-2018.

Le Plan indique que les 17 objectifs de développement durable du Vietnam pour 2030 comprennent 115 cibles, correspondant aux objectifs mondiaux adoptés par les Nations Unies en septembre 2015. Les tâches principales sont réalisées selon deux phases : 2017-2020 et 2021-2030.

Le Plan définit clairement la responsabilité des organes de ressort central à local, dont l'Assemblée nationale, le gouvernement, les ministères, les organisations sociales, le milieu des affaires et la population.

Plus précisément, le Plan exige que tous les ministères, secteurs, localités, organes et organisations doivent avoir leurs propres plans d'action et intégrer les Objectifs de développement durable dans leurs plans, stratégies, politiques de développement chaque année. De plus, ils doivent faire des rapports annuels sur leur mise en œuvre des Objectifs de développement durable.

Le Plan d'action témoigne des efforts et de l'engagement du gouvernement en faveur de la mise en œuvre des Objectifs de développement durable au Vietnam.

Deux mois après la promulgation du Plan d’action national, le 7 juillet, le ministère du Plan et de l'Investissement, qui est chargé de coordonner la réalisation de l’Agenda 2030, a organisé une réunion sur la mise en œuvre de ce Plan.

Lors de cette réunion, Kamal Malhotra, coordonnateur résident des Nations Unies au Vietnam, a déclaré que le Plan d'action national était un jalon important pour le Vietnam, réaffirmant le rôle pionnier du Vietnam dans la mise en œuvre des Objectifs de développement durable.

Le même mois, lors de la session de haut niveau de l’ECOSOC tenue le 18 juillet 2017 au siège des Nations Unies à New York, le vice-ministre du Plan et de l'Investissement, Nguyen The Phuong, a présenté ce plan du Vietnam, lequel a été très apprécié des pays participants.

Le deuxième jalon est la signature du Plan stratégique commun (OSP) pour la période 2017-2021 entre le gouvernement vietnamien et 18 agences de l'ONU, le 5 juillet 2018.

Cet événement a illustré le ferme engagement des Nations Unies et du gouvernement du Vietnam dans le Plan d'action national pour la mise en œuvre de l'Agenda pour le développement durable à l'horizon 2030.

Le Vietnam se concentre sur les groupes vulnérables dans la société tels que les pauvres, les handicapés, les personnes issues des ethnies minoritaires. Photo: VNA


L'OSP 2017-2021 a été élaboré conformément à la Stratégie de développement socio-économique pour la période 2011-2020, au Plan de développement socio-économique du Vietnam pour la période 2016-2020, aux Objectifs de développement durable (ODD) pour 2030, ainsi qu'aux engagements internationaux pris par le Vietnam en matière de droits de l’homme.

L'OSP continue de faciliter l'élargissement du partenariat entre l'Organisation des Nations Unies, le gouvernement, les partenaires du secteur privé, les partenaires de développement, les organisations et les groupes non gouvernementaux.

Une autre avancée importante du Vietnam est la défense du Rapport Volontaire National sur la mise en œuvre de l'Agenda 2030 lors du Forum politique de haut niveau pour le développement durable en juillet 2018, la dernière année du mandat du Vietnam.

Le 16 juillet 2018, au siège des Nations Unies à New York (États-Unis),  une délégation intersectorielle du Vietnam, conduite par le vice-ministre du Plan et de l'Investissement Nguyên Thê Phuong, a présenté le Rapport Volontaire National (VNR) sur la mise en œuvre des Objectifs du développement Durable (ODD), dans le cadre du Forum politique de haut niveau sur le développement durable de l’ECOSOC.

Le VNR du Vietnam présente les résultats obtenus dans le processus de mise en œuvre de ses 17 objectifs de développement durable, analyse les difficultés et défis imposés au pays, avance des propositions et recommandations pour accélérer la réalisation des ODD dans les temps à venir.

Une croissance élevée est l’une des réalisations les plus remarquables. En effet, pendant les trois années consécutives de 2015 à 2017, le PIB national a augmenté de 6,7%, de 6,2% et de 6,8%. L’indice de pauvreté multidimensionnelle est passé de 9,9% en 2015 à moins de 7% en 2017. Le taux de couverture de l'assurance maladie était de 86,4% en 2017. Le taux de scolarisation dans l'enseignement primaire était de 99% au cours de l'année scolaire 2016-2017. En 2016, le pourcentage de ménages ayant accès à l'eau potable était de 93,4% et le taux de foyers accédant à l'électricité, de 99%. Le nombre d’internautes était de 54,2% en 2017.

Le Vietnam a également réalisé des avancées dans la gestion de l'environnement et des ressources, en portant la couverture forestière à 41,5% en  2017. Le pays a en outre connu des progrès dans la promotion de l'égalité des sexes dans tous les domaines - politique, économie, culture et société; dans la réduction des inégalités et l'amélioration de l'accès à l'information et à la législation ; dans l'attention portée aux groupes vulnérables de la société tels que les personnes démunies, les personnes handicapées ou issues de minorités ethniques ..., via la prise d'une série de politiques pour s'assurer que personne n'est laissé pour compte.

En outre, le Vietnam a renforcé son intégration internationale, approfondissant et renforçant ses partenariats mondiaux, les partenariats public-privé afin d'assurer les ressources pour le développement durable.

Cependant, le Vietnam rencontre encore de nombreux défis sociaux et environnementaux, ainsi que des difficultés sur les ressources financières, la coordination entre branches et secteurs, la capacité statistique au service de la surveillance de la mise en œuvre des Objectifs de développement durable, selon le vice-ministre Nguyen The Phuong.

Les délégués ont tous apprécié les efforts, les réalisations et les engagements du Vietnam dans la mobilisation de la participation de toutes les parties concernées dans la mise en œuvre des ODD. Ils ont proposé au Vietnam de partager ses expériences liées à l’intégration des ODD dans les stratégies et plans de développement socio-économique nationaux. (A suivre...) -VNA