Phnom Penh, 10 septembre (VNA) – L’ancien chef du Parti de sauvetage national (CNRP, déjà dissous), Kem Sokha, a été libéré de la prison de Trapeng Phlong, dans la province de Tbong Khmum.

Kem Sokha, ancien chef du Parti de sauvetage national du Cambodge (CNRP, dissous). Photo: VNA

Cette libération a été faite en vertu d'un ordre du juge Ky Rithy du tribunal municipal de Phnom Penh, rendu dimanche 9 septembre.

Le 30 août, ce tribunal avait décidé de prolonger de six mois la détention de M. Kem Sokha afin de mener une enquête et une procédure de jugement.

Après la formation de son nouveau cabinet, le Premier ministre Hun Sen a proposé l’amnistie et la libération d’un certain nombre de militants politiques de l’opposition.

M. Sokha, âgé de 64 ans, a été arrêté le 3 septembre 2017 et détenu le 6 septembre 2017 pour "conspiration avec une puissance étrangère", conformément à l'article 443 du Code pénal du Cambodge.

Le 27 mars dernier, la Cour d'appel a approuvé la décision du tribunal de prolonger de six mois sa détention. Le 7 mai, la Cour suprême a rejeté sa première demande de libération sous caution.

À la mi-novembre dernière, la Cour suprême a dissous le CNRP et 118 membres du parti ont été interdits de participer à la vie politique du pays pendant cinq ans. -VNA