Phnom Penh, 4 juillet (VNA) – Le Cambodge a lancé mercredi 4 juillet des services de train de passager sur une ligne de 385 km reliant la capitale de Phnom Penh à la ville de Poipet, située à la frontière avec la Thaïlande après 45 ans d’interruption.
 
Photo: Xinhua/VNA

Prenant la parole lors de cette cérémonie inaugurale, le ministre cambodgien des Travaux publics et des Transports, Sun Chanthol, a déclaré que l’événement est un jalon important, ajoutant que dans un proche avenir, les passagers pourront voyager en train de la ville de Poipet à la Thaïlande et de la Thaïlande à Singapour.
Selon le ministre, cette ligne de chemin de fer jouera un rôle clé dans la facilitation du commerce et de la circulation des personnes entre le Cambodge et la Thaïlande, et les tarifs de train sont beaucoup moins chers que ceux de bus.
Le Cambodge dispose de deux lignes de chemin de fer. La première de 385 km s'étend de Phnom Penh à la ville de Poipet dans la province de Banteay Meanchey, et la seconde de 266 km relie Phnom Penh à la province côtière de Preah Sihanouk.
Ces deux lignes, qui avaient été construites entre 1929 et 1969, ont été endommagées pendant des décennies de guerre civile. En 2016, les services de trains de passager entre Phnom Penh et Preah Sihanouk ont repris après 14 ans d’interruption en raison de mauvaises conditions ferroviaires. -VNA