Singapour, 14 novembre (VNA) - Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc s'est joint à d'autres dirigeants de l'ASEAN et au Premier ministre australien Scott Morrison lors d'un petit-déjeuner de travail informel à Singapour le 14 novembre.

Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc (droite) et son homologue australien Scott Morrison. Photo : VNA

Lors de cet événement, qui faisait partie du 33e sommet de l'ASEAN et d'autres conférences  connexes en cours, les dirigeants ont loué le succès du Sommet spécial ASEAN - Australie qui s'est tenu à Sydney en mars dernier.

Ils se sont engagés à renforcer davantage leur coopération dans des domaines prioritaires tels que la cybersécurité, la lutte contre la traite des êtres humains, la sécurité maritime, la défense, l'économie, la lutte contre le changement climatique, la gestion des catastrophes, les infrastructures et la coopération dans la sous-région du Mékong. Ils se sont également engagés à promouvoir les liens en matière de commerce et d'investissement, en utilisant efficacement l'accord de libre-échange ASEAN-Australie-Nouvelle-Zélande (AANZFTA) et en œuvrant à la finalisation rapide de l'accord de partenariat économique global régional (RCEP).

Le Premier ministre Scott Morrison a souligné l’importance du partenariat stratégique ASEAN-Australie pour la paix, la stabilité et la prospérité dans la région, exprimant son soutien au rôle central du bloc dans la structure régionale ouverte, transparente et basée sur des règles.

Il a également exprimé son soutien pour la position de l’ASEAN concernant le maintien de la paix, de la stabilité, de la sécurité, de la sécurité et de la liberté de la navigation maritime et aérienne en mer Orientale, le règlement pacifique des différends sur la base du droit international, la mise en œuvre complète de la Déclaration sur la conduite des parties en mer Orientale (DOC) et les efforts de mettre en place un code de conduite en mer Orientale.

En ce qui concerne sa coopération avec l’ASEAN, il a affirmé la volonté de l’Australie de favoriser la coopération pour faire face aux défis sécuritaires traditionnels et non traditionnels; augmenter les échanges commerciaux et de l'investissement; développer les micro, petites et moyennes entreprises; exploiter efficacement capitaliser sur l'AANZFTA; et intensifier des échanges éducatifs et entre les peuples, ainsi que la connectivité des infrastructures et le développement durable dans la région.

Le Premier ministre australien a déclaré que les centaines de milliers d'étudiants de l'ASEAN dans son pays, ainsi que les nombreux étudiants australiens apprenant dans les pays de l'ASEAN dans le cadre du programme de bourses d'études du Nouveau Plan de Colombo, constituaient des ponts précieux permettant de relier les cultures et les peuples de l’Australie et de l’ASEAN.

À la séance de travail, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a hautement apprécié le rôle de l’Australie et ses contributions à la région, se félicitant de l’appui et de l’aide efficaces fournis par le pays l’ASEAN.

L’Australie est un partenaire de longue date et digne de confiance de l’ASEAN. Les deux parties partagent des visions et des intérêts communs en matière de paix, de stabilité et de coopération pour le développement de la région, a-t-il noté.

Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc s’est également félicité de l’Australie qui continue de soutenir pour le rôle central de l’ASEAN et pour les efforts visant à promouvoir une structure  régionale ouverte, transparente et basée sur des règles.

Le Vietnam espère que l'Australie continuera également à renforcer ses liens avec l'ASEAN dans les domaines correspondant à sa force et à la demande du bloc, notamment le développement des infrastructures, la connectivité régionale, l’adaptation au changement climatique, l'utilisation durable des ressources naturelles dans la sous-région du Mékong et le développement des ressources humaines, a-t-il ajouté.

Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a également exprimé son espoir que l’Australie continue de soutenir les efforts et la position de l’ASEAN en matière de dialogue et de renforcement de la confiance pour la paix, la sécurité et la stablité en mer Orientale, de respect du droit international et des normes de conduite communes, de règlement pacifique des différends sur la base du droit international et de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, la non-militarisation et l’absence de tout acte susceptible de compliquer la situation, et la mise en œuvre complète du DOC et la mise en place d'un COC efficace et pragmatique. –VNA