L'ASEAN travaille à stimuler le commerce pour faire face à la crise du COVID-19

Les membres de l'ASEAN s'efforcent de faciliter l'augmentation des échanges, de supprimer les barrières commerciales et de réduire les coûts de transaction pour faire face à la crise du COVID-19
L'ASEAN travaille à stimuler le commerce pour faire face à la crise du COVID-19 ảnh 1L'ASEAN s'efforce de faciliter l'augmentation des échanges, de supprimer les barrières commerciales et de réduire les coûts de transaction pour faire face à la crise du COVID-19.  Photo: aseanbriefing.com

Bangkok, 6 mars (VNA) - Les membres de l'ASEAN s'efforcent de faciliter l'augmentation des échanges, de supprimer les barrières commerciales et de réduire les coûts de transaction pour faire face à la crise du COVID-19, a déclaré le haut responsable du Département thaïlandais des négociations commerciales le 4 mars.

La directrice générale du Département, Auramon Supthaweetum, a fait ces remarques après avoir assisté au 22e Comité consultatif mixte de l'ASEAN pour la facilitation des échanges (ATF-JCC) par téléconférence, ont rapporté les médias locaux.

Elle a déclaré que la Thaïlande avait demandé des détails supplémentaires aux membres de l'ASEAN sur l'utilisation de mesures commerciales pour s'assurer que l'opération sera conforme à l'accord et faciliter les exportateurs thaïlandais.

"En 2021, l'ASEAN a amélioré la facilitation des échanges et le score moyen a augmenté de 13% par rapport à 2017", a déclaré Mme Auramon Supthaweetum, cité par le journal anglophone The Nation.

"La Thaïlande a été classée le 2e rang dans la facilitation des échanges de l'ASEAN, derrière Singapour."

Selon Mme Auramon Supthaweetum, la Thaïlande a coopéré avec l'ASEAN pour opérer conformément aux directives sur les mesures non tarifaires afin de supprimer également les barrières commerciales dans la région.

En 2021, les échanges entre la Thaïlande et l'ASEAN s'élevaient à 110,79 milliards de dollars, en hausse de 17,09% sur un an. Sur le total, les exportations de la Thaïlande représentaient 65,02 milliards de dollars et 45,78 milliards de dollars étaient des importations, en hausse de 17,24% et 16,89%, respectivement.

Les principales exportations comprenaient le pétrole, l'or, les circuits électriques, les camions, les boissons, les climatiseurs et les voitures, tandis que les principales importations comprenaient le pétrole, l'électricité, le gaz naturel, les enregistreurs vocaux, les composants électroniques, les circuits électriques et le charbon.- VNA

Voir plus