L'ASEAN s'efforce d'atteindre l'immunité collective contre le COVID-19 en 2022

Un webinaire ayant pour thème "L'ASEAN et la lutte contre la pandémie de COVID-19" a eu lieu le 26 mai.
L'ASEAN s'efforce d'atteindre l'immunité collective contre le COVID-19 en 2022 ảnh 1Un habitant à Bangkok s'est fait vacciner contre le COVID-19. Photo: Xinhua/VNA

Hanoï (VNA) - L'Université des sciences sociales et humaines de l'Université nationale de Hanoï en collaboration avec la Konrad Adenauer Stiftung Organization de la République fédérale d'Allemagne a organisé mercredi un webinaire ayant pour thème "L'ASEAN et la lutte contre la pandémie de COVID-19" .

A cette occasion, des experts nationaux et internationaux ont analysé les différents impacts de l'épidémie de COVID-19 sur les pays de l'ASEAN, les mesures des pays pour faire face à l'épidémie et la coopération de l'ASEAN en réponse à la pandémie. Les participants ont discuté des politiques pour répondre à l'épidémie de COVID-19 dans les pays de la région.

Selon Mme Caitlin Wiesen, représentante résidente du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Vietnam, lors de la nouvelle épidémie de COVID-19 de l'ASEAN en avril et mai 2021, l'Indonésie, la Malaisie et les Philippines sont les pays de l'ASEAN les plus touchés avec des milliers de cas quotidiens. La Thaïlande a dépassé 100.000 cas tandis que le Laos, le Cambodge et le Vietnam sont également confrontés à l'épidémie la plus intense à ce jour. 

Caitlin Wiesen a déclaré que le Vietnam a élaboré un plan de créer un Fonds des vaccins d'une valeur d'un milliard de dollars. L'Assemblée nationale a également versé 500 millions de dollars pour accélérer l'achat de vaccins provenant de différentes sources. C'étaient des stratégies importantes pour prévenir et combattre la pandémie du COVID-19 dans la nouvelle période.

Dans le même temps, le Vietnam vise également à être autosuffisant dans la production de vaccins. Le PNUD a apprécié l'initiative du Vietnam lorsqu'il s'est enregistré auprès de l'OMS pour devenir l'un des centres potentiels de production de vaccins pour lui-même et la région.

Le professeur associé et docteur Nguyen Huy Hoang, de l'Institut d'études sur l'Asie du Sud-Est a déclaré que l'Asie du Sud-Est est l'une des premières régions touchées par l'épidémie de COVID-19. Au 24 mai, l'ASEAN comptait plus de 3,8 millions de cas de COVID-19 et près de 76.000 décès. Les économies des pays de l'ASEAN ont été gravement touchées par cette crise sanitaire. -VNA

Voir plus