Le 20e Sommet ASEAN - Chine en novembre 2017 aux Philippines. Photo: VNA

Singapour (VNA) – La Chine et l’ASEAN se sont engagées à compléter les lignes directrices du Code de conduite (COC) pour régler les différends en Mer Orientale, a déclaré le ministre singapourien de la Défense, Ng Eng Hen.

Lors d​e la Conférence sur la sécurité de Munich (Allemagne), tenue le 17 février, Ng Eng Hen a souligné que l'approche des pays membres de l'ASEAN vis-à-vis des questions en Mer Orientale était "pragmatique".

Il a rappelé que la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), signée en 2002 par l'ASEAN et la Chine, avait pris plus de cinq ans de négociation.

En ​outre, la ​conférence des ministres de la Défense de l'ASEAN (ADMM) s'efforce de créer un consensus sur des mesures pratiques visant à prévenir les risques, les erreurs de calcul et à réduire les tensions.

"Tous les pays ​reconnaissent la nécessité de maintenir la paix et la stabilité dans cette zone maritime", a-t-il déclaré, expliquant qu'un tiers de la navigation maritime internationale se fait travers de ces eaux.

En août 2017, les pays de l’ASEAN et la Chine ont officiellement approuvé le projet-cadre du Code de conduite en Mer Orientale (COC) après près de quatre ans de négociation. C​ela a constitu​é la première étape du processus de négociations substantielles d’un COC effectif et juridiquement contraignant pour contribuer au maintien de la paix et de la stabilité dans la région. L'ASEAN et la Chine devront commencer les négociations sur le COC en mars prochain. -VNA