Hanoi (VNA) – L’ancien vice-président américain Al Gore a hautement apprécié les réalisations socio-économiques du Vietnam ainsi que les grands progrès du partenariat intégral entre le Vietnam et les Etats-Unis, en particulier dans le commerce et l’investissement.
 
L’ancien vice-président américain Al Gore et le chef de la Commission économique du Comité central du Parti communiste du Vietnam, Nguyên Van Binh. Photo: VNA

Lors d’une rencontre avec Nguyên Van Binh, chef de la Commission économique du Comité central du Parti communiste du Vietnam, vendredi 3 août à Hanoi, Al Gore a exprimé sa joie de revenir au Vietnam après 47 ans.

Comme le Vietnam est l’un des pays les plus durement touchés par les changements climatiques, il a suggéré que le Vietnam définisse des politiques appropriées pour contrer leurs effets, y compris le développement des énergies renouvelables et propres comme solaire et éolienne qui, selon lui, correspond au potentiel du pays.

Nguyên Van Binh a, pour sa part, a salué les contributions de Al Gore à la normalisation et au renforcement des liens avec le Vietnam en tant que vice-président américain pour la période 1993-2001, ainsi que son rôle actif en tant qu’écologiste d’avant-garde dans les efforts de sensibilisation du public aux impacts des changements climatiques.

Il a dit à l’ancien vice-président américain que le Vietnam est maintenant un membre actif des cadres mondiaux tels que l’Agenda 2030 des Nations Unies pour le développement durable et l’Accord de Paris sur le climat.

Le pays a systématiquement élaboré et publié des directives et des politiques pour faire face aux changements climatiques, a-t-il fait savoir, ajoutant que le Parti et l’Etat vietnamiens sont en train de reconstruire une stratégie de développement énergétique durable pour assurer la sécurité énergétique et contribuer à la protection de l’environnement et au développement durable. -VNA