Séoul (VNA) - Le 9 juillet, des représentants de l'ambassade du Vietnam en République de Corée ont rendu visite à Giang, une mariée vietnamienne qui a été battue par son mari sud-coréen.

Le mari sud-coréen arrêté. Photo: VNA


Les représentants de l’ambassade ont également eu une séance de travail avec le Centre des droits de l’homme des mariées migrantes de la province de Jeolla Méridionale et la Police provinciale.

La mariée vietnamienne a déclaré qu'elle souhaitait recevoir l'assistance de l'ambassade du Vietnam et des organes compétentes sud-coréens pour divorcer, avoir le droit d'élever son enfant et inviter sa mère en République de Corée pour l’aider dans cette période difficile.

Kim Suk, directrice du Centre des droits de l’homme des mariées migrantes de la province de Jeolla Méridionale, a déclaré que son centre continuerait d'aider Giang à recouvrer la santé, d'assurer l'hébergement pour elle et son enfant et de l'aider à engager un avocat afin de protéger ses droits et intérêts légitimes.

La ministre coréenne de l'Égalité des genres et de la famille Jin Sun-mee s'est rendue à Giang et a demandé la création d'un groupe d'assistance d'urgence pour des cas similaires, a-t-elle ajouté.

Selon la police de la province du Jeolla Méridionale, le mari de Giang a été arrêté et les résultats de l’enquête sur l’affaire de violence devraient être soumis cette semaine au bureau du procureur provincial pour le jugement selon la loi sud-coréenne.

L’ambassade du Vietnam a déclaré qu’après avoir informé de cette affaire, elle avait contacté l’Agence de la politique nationale coréenne, la police de Jeolla Méridionale et le Centre provincial des droits de l’homme des mariées migrantes afin de l’étudier. Elle a également demandé aux organes compétents sud-coréens de s’associer pour le règlement de cette affaire, conformément à la loi sud-coréenne. Elle continuera à coopérer avec le Centre des droits de l’homme des mariées migrantes de Jeolla Méridionale pour fournir une assistance consulaire à Giang.

Lors des rencontres du ministre vietnamien de la Sécurité publique, le général To Lam et une délégation de l'Assemblée nationale vietnamienne, en visite de travail en République de Corée, le Premier ministre sud-coréen, le président de l'Assemblée nationale sud-coréen et le chef de l'Agence de politique nationale coréenne se sont engagés à traiter cette affaire et à prendre des mesures pour éviter les cas similaires.-VNA