La vice-présidente Nguyên Thi Doan rencontre les femmes de l’«Armée aux cheveux longs»

La vice-Présidente du Vietnam Nguyên Thi Doan a rencontré, le 6 mars à Hanoi, 98 Mères héroïnes du Vietnam, des héroïnes des forces armées et des représentantes éminentes de l'"Armée aux cheveux longs" (Doi quan toc dai) et du mouvement "Trois responsabilités" (Ba dam dang).


La vice-Présidente du Vietnam Nguyên Thi Doan a rencontré, le 6 mars à Hanoi, 98 Mères héroïnes du Vietnam, des héroïnes des forces armées et des représentantes éminentes de l'"Armée aux cheveux longs" (Doi quan toc dai) et du mouvement "Trois responsabilités" (Ba dam dang).

Cette rencontre a eu lieu à l’occasion du 105e anniversaire de la Journée internationale de la femme (8 mars), du 55e anniversaire de la fondation de l’«Armée aux cheveux longs» - mouvement de lutte contre les Américains des femmes du Sud du Vietnam couplé aux divisions de femmes soldats pendant la guerre de résistance anti-américaine, et du 50e anniversaire du mouvement "Trois responsabilités" des femmes au Nord, lesquels ont contribué à la libération du Sud et la réunification nationale.

La vice-Présidente a salué les actions héroïques des femmes pendant la guerre, avant d’affirmer que leurs contributions étaient inscrites dans l'histoire du Vietnam, en particulier dans l'histoire glorieuse des femmes vietnamiennes.

Les femmes vietnamiennes ont fait valoir la tradition de bravoure des deux Sœurs Trung et de Dame Triêu, se sont avérées dignes des mots que le Président Hô Chi Minh a utilisés pour les décrire, à savoir «Héroïque - Imperturbable - Loyal - Capable», a-t-elle dit.

Établi dans le mouvement de «Dông Khoi» dans la province méridionale de Bên Tre en 1960, l’«Armée aux cheveux longs» a habilement utilisé trois types d'attaques : l'action militaire, l'action politique et la propagande parmi les troupes ennemies.

Le mouvement «Trois responsabilités», qui a appelé, comme son nom l'indique, les femmes à prendre des responsabilités au travail, à la maison et au champ de bataille si nécessaire, tandis que les hommes étaient partis au combat, a été lancé le 22 mars en 1965 par le Comité central de l'Union des femmes du Vietnam, en réponse à l'appel du Président Hô Chi Minh. En seulement trois mois, il a attiré 1,7 million de femmes à l'échelle nationale, des zones rurales vers les zones urbaines, dans tous les domaines de travail.

42 héroïnes et 9 unités héroïques ont été honorées, plus de 1.700 se sont vu attribuer les insignes de l'Oncle Hô, tandis que près de 4 millions ont reçu le titre de «Trois responsabilités».

A l’occasion de la Journée internationale de la Femme, l’Union des Femmes du Vietnam, en collaboration avec la Commission centrale de la Propagande et de l’Education, a organisé ce vendredi à Hanoi une conférence thématique intitulée «Les femmes vietnamiennes font valoir la tradition des deux sœurs Trung dans l’œuvre d’édification et de protection de la Patrie».

La présidente de l’Union des Femmes vietnamiennes, Nguyên Thi Thanh Hoa, a rappelé les plus grands exploits militaires de l’"Armée aux cheveux longs" des femmes du Sud et du mouvement «Trois Responsabilités», avant de rappeler les mouvements actuels - civils cette fois - tels que «les femmes s’entraident pour sortir de la pauvreté», "les femmes s’entraident pour le développement économique dans la famille".

Ces mouvements répondent toujours à la demande de chaque période révolutionnaire, affirmant le rôle des femmes vietnamiennes dans la famille comme dans la société, contribuant à la réalisation des objectifs de développement économique, politique et culturel du pays, a-t-elle souligné. - NDEL/VNA

Voir plus