Photo d'illustration. Source: freshplaza.com

 

Bangkok, 16 juillet (VNA) - Le ministère thaïlandais du Commerce prévoit de réduire la période d'importation de la noix de coco et de resserrer le contrôle sur les importateurs pour juguler la baisse du prix de ce produit sur le marché domestique.

Ce ministère travaille actuellement avec le ministère de l'Agriculture et des Coopératives pour surveiller le cours de la noix de coco après que les producteurs locaux se sont plaints d’une baisse des prix due aux importations.

Le quota est maintenant taxé à 20% et le tarif d'importation pour le commerce hors quota est de 54%. Les importateurs admissibles doivent être propriétaires d’une usine qui utilisent des noix de coco comme matières premières.

La plupart des importateurs utilisent l'Accord de libre-échange de l'ASEAN, qui interdit les tarifs douaniers pour les noix de coco transformées en huile végétale.

L'année dernière, la Thaïlande a importé 416.124 tonnes de noix de coco d’une valeur totale de 4,62 milliards de baht (139 millions de dollars), dont 384.102 tonnes de l'Indonésie, 15.613 tonnes du Vietnam, 2.864 tonnes du Myanmar et 13.524 tonnes de la Malaisie.

La Thaïlande devrait produire 860.000 tonnes de noix de coco cette année, soit beaucoup moins que la demande domestique, estimée à 1,1 million de tonnes. Selon les prévisions, ce pays devrait en importer 241.000 tonnes en 2018.

Au cours de 5 premiers mois de 2018, la Thaïlande a importé près de 170.000 tonnes de noix de coco pour un montant de 1,51 milliard de bahts, contre 178.000 tonnes pour 2,10 milliards de bath durant la même période de l'année dernière. -VNA