Bangkok, 1er mars (VNA) – Le gouvernement thaïlandais prévoit de déployer 30 avions dans tout le pays pour des opérations d'ensemencement des nuages afin de provoquer des pluies artificielles afin de lutter contre la pollution de l'air et d'atténuer les conditions météorologiques sèches dans les principales zones de culture.

La Thailande deploie des avions pluviaux pour lutter contre la pollution​ hinh anh 1La Thaïlande déploie des avions pluviaux pour lutter contre la sécheresse et la pollution.   Photo : bangkokpost.com

Le programme annuel royal de production de pluie a débuté le 29 février, avec sept centres établis à travers le pays pour coordonner les efforts dans les 77 provinces pour les opérations en mars et avril.

Les opérations de cette année s’appuieront sur 24 avions du Département de la production royale de pluie et de l’aviation agricole et six jets de la Royale Thai Air Force.

Le ministre de l'Agriculture, Thamanat Prompow, a déclaré que la production de pluie était nécessaire pour atténuer l'impact du changement climatique sur le secteur agricole et prévenir les tempêtes de grêle et les incendies de forêt dans certaines régions du pays. La pluie artificielle atténuera également les problèmes de pollution persistants tels que le smog et les niveaux malsains de particules fines connues sous le nom de PM2,5.

Selon le Département météorologique, la saison estivale de cette année a officiellement commencé le 21 février et durera jusqu'à la mi-mai avec des températures qui devraient atteindre 44,5°C dans certaines régions.

L’année dernière, une combinaison d’humidité, de vent et d’autres facteurs a poussé l’indice de chaleur à un record de plus de 50°C dans certaines parties du pays, poussant la demande d’électricité à un niveau jamais atteint.

Bangkok, Chiang Mai et d'autres villes ont été aux prises avec une mauvaise qualité de l'air ces dernières années, la pollution ayant tendance à s'aggraver pendant la saison sèche qui commence vers décembre, en grande partie à cause des brûlages agricoles, des incendies de forêt dans les pays voisins et des émissions des véhicules. - VNA

source