La Résolution sur "la souveraineté nationale et les droits de l'homme" adoptée

La Résolution sur "la souveraineté nationale, la non ingérence dans les affaires intérieures des Etats et les droits de l'homme dans le droit international" a été finalisée et adoptée par la Commission permanente sur la démocratie et les droits de l'homme, lors de sa réunion tenue lundi 30 mars à Hanoi.
La Résolution sur "la souveraineté nationale, la non ingérence dans les affaires intérieures des Etats et les droits de l'homme dans le droit international" a été finalisée et adoptée par la Commission permanente sur la démocratie et les droits de l'homme, lors de sa réunion tenue lundi 30 mars à Hanoi, avant de la soumettre à la 132e Assemblée de l'Union interparlementaire (IPU-132).

Cette résolution avait été élaborée lors de l'IPU-131 en octobre 2014. Elle n'avait pas été adoptée en raison d'opinions et de points de vues différents.

Selon M. Le Minh Thong, vice-président de la Commission des Lois de l'Assemblée nationale vietnamienne, il s'agit d'une résolution importante exprimant les rapports entre le droit international, la souveraineté nationale et les droits de l'homme.

Le Vietnam a eu des contributions importantes lors des discussions dans le cadre de l'IPU-131. Il a pris en haute estime le droit international. Il a estimé que celui-ci devrait être respecté sérieusement dans les relations internationales et conforme à la souveraineté nationale, au respect de la souveraineté nationale et des droits de l'homme. Dans sa vraie nature, le droit international vise également à protéger les droits de l'homme, a-t-il poursuivi.

Aussi le Vietnam applaudit-il l'adoption par l'Union interparlementaire (UIP) de cette résolution importante et espère qu'une fois adoptée, cette résolution sur "la souveraineté nationale, la non ingérence dans les affaires intérieures des Etats et les droits de l'homme dans le droit international" sera appliquée et respectée de manière constante, a dit M. Le Minh Thong.

Cette réunion de la Commission permanente de la démocratie et des droits de l'homme a également pour but d'adopter le rapport-bilan de sa réunion tenue dans le cadre de l'IPU-131 en octobre 2014.

Toujours lundi 30 mars, la Commission permanente sur la paix et la sécurité internationale a continué de discuter et finaliser le projet de résolution sur «La cyber-guerre, une grave menace pour la paix et la sécurité mondiale». -VNA

Voir plus