Le président sud-coréen Moon Jae-in. Photo : internet

Hanoï (VNA) - Le président sud-coréen Moon Jae-in a appelé à redoubler d’efforts pour accélérer le développement des relations entre son pays et l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN).

Lors de la réunion hebdomadaire de son cabinet au palais présidentiel à Séoul, Moon Jae-in a déclaré que l'ASEAN était le 2e plus grand marché de la République de Corée, juste après la Chine. L’Asie du Sud-Est est la région la plus visitée par les Sud-coréens et c'est aussi la première région à recevoir la vague coréenne «Hallyu ».

Selon le président sud-coréen Moon Jae-in, les échanges commerciaux entre la République de Corée et l’ASEAN ont enregistré une augmentation de 25% en 2017 par rapport à l'année précédente. Parmi les 10 pays membres de l'ASEAN, Moon Jae-in a apprécié le dynamisme et les potentiels du Vietnam avec une population de plus de 100 millions d'habitants et un taux de croissance économique de 7%.

Soulignant la nécessité de coopérer avec les pays voisins en Asie, le président a déclaré que l'ASEAN, l'Inde et l'Australie avaient tous exprimé leur soutien pour la Nouvelle politique vers le Sud (New Southern Policy) de la République de Corée visant à promouvoir la paix et la prospérité commune. Il a déclaré que Séoul devait saisir cette occasion exceptionnelle et faire des efforts particuliers pour renforcer ses relations avec ces pays.

Dans le cadre de la Nouvelle politique vers le Sud, Séoul cherche à porter les échanges commerciaux avec l’ASEAN à 200 milliards de dollars d'ici 2020. Dans le tourisme, le président sud-coréen et les dirigeants des dix pays membres de l'ASEAN ont convenu de s’efforcer de porter le nombre d’arrivées à 15 millions d'ici 2020.

Cet accord a été conclu dans le cadre de la visite de quatre jours du président sud-coréen Moon Jae-in à Singapour pour participer à des événements connexes du Sommet de l’ASEAN 2018.

En 2019, la République de Corée présidera un Sommet spécial avec l’ASEAN, à l'occasion du 30e anniversaire de leurs relations bilatérales. Le dirigeant sud-coréen s’est déclaré convaincu qu'il ne s'agirait pas seulement de la première conférence régionale organisée en République de Corée depuis son arrivée au pouvoir, mais également d'une occasion d'élargir la coopération et les échanges économiques bilatéraux. -VNA