Hanoi (VNA) - Rodong Sinmun, journal officiel du Parti des travailleurs de Corée pour la RPDC, a souligné le voyage au Vietnam du président du Parti des travailleurs de Corée et président de la Commission des affaires de l’État de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), Kim Jong-un.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un arrive le 26 février au Vietnam pour son deuxième Sommet avec le président américain Donald Trump. Photo : VNA

 

Le dirigeant nord-coréen est arrivé le 26 février au Vietnam pour son deuxième Sommet avec le président américain Donald Trump.

Il  est arrivé dans la province frontalière de Lang Son, après plus de 60 heures de voyage en train depuis Pyongyang en passant par la Chine, avant de se rendre en voiture à Hanoi pour sa prochaine rencontre avec le président Trump le 27 février, a rapporté le journal.

Dans un éditorial en première page, Rodong Sinmun a déclaré que le pays tout entier était dans la joie depuis que le président Kim Jong-un, avait quitté le pays pour se rendre à Hanoi afin de participer au Sommet RPDC-États-Unis de Hanoi. Il a souligné les efforts du dirigeant nord-coréen pour prouver la valeur et la position de son pays au sein de la communauté internationale.

Les médias de la RPDC ont d’abord rendu compte de la visite du dirigeant nord-coréen au Vietnam le 24 février. L’agence de presse centrale coréenne (KCNA) a annoncé que le président Kim Jong-un avait quitté Pyongyang en train spécia, le 23 février, pour se rendre à Hanoi pour le Sommet avec son homologue américain et effectuer une visite officielle d’amitié au Vietnam.

Le deuxième Sommet entre la RPDC et les États-Unis est prévu les 27 et 28 février, après le premier sommet à Singapour en juin dernier, au cours duquel les deux dirigeants se sont mis d’accord sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne en échange d’une assurance de sécurité fournie par les États-Unis.

Cette fois-ci, ils devraient traiter des étapes spécifiques dans les mesures de dénucléarisation, ainsi que des actions correspondantes des États-Unis, telles que l’atténuation des sanctions économiques à l’encontre de la RPDC. –VNA